France Ecosse : Seule la victoire sera belle

Toulouse3000.fr idées cadeaux et Bonnes Affaires au prix du Web CLIQUER Ici
France Ecosse Seule la victoire sera belle
Echauffement du XV de France – Le Stade de France où les Bleus évoluent depuis toujours dans le cadre du tournoi des Six Nations.

Dominatrice mais vaincue à Twickenham (19-16) lors de la première journée du tournoi des Six Nations 2017, l’équipe de France doit rebondir dès samedi, face à l’Ecosse. Tombeur de l’Irlande dans un match somptueux, le XV du Chardon viendra lui à Paris pour gagner. Le point sur tout ce qu’il faut savoir en marge d’un choc déjà capital.

Pas assez incisive sur ses temps forts face à l’Angleterre, l’équipe de France, frustrée, ne jure plus que par la victoire.

Son statut d’équipe en reconstruction en qui personne ne croyait dans le temple anglais du rugby ne pardonne rien. Face à l’Angleterre, les Bleus devaient gagner. L’opportunité ne se présentera peut-être plus avant de nombreuses années et c’est avec une tristesse teintée d’espoir que les tricolores ont quitté la pelouse samedi dernier.

Alors forcément, on se raccroche aux belles promesses. Car durant plus d’une heure, les Bleus ont totalement étouffé une équipe d’Angleterre prise sur des fondamentaux qui avaient pourtant fait sa force en 2016. Trop imprécis pour franchir la ligne en première période, le XV de France a longtemps mené après l’essai rageur de Slimani, mais n’a jamais su se mettre à l’abri. La sanction finalement – et logiquement – tombée lorsque Ben Te’O trasperça le rideau bleu à la suite d’un beau mouvement amené au large. Un succès 19-16 étriqué pour l’Angleterre, qui efface ainsi son précédent record d’invicibilité avec 15 victoires consécutives. En cas de Grand Chelem

C’est donc une défaite pour la France, la huitième lors de ses douze dernières apparitions dans le tournoi. Trop souvent battu dans les derniers instants ces dernières années, le groupe France n’est plus aussi craint. C’est même avec la victoire en ligne de mire que les Ecossais débouleront au Stade de France pour le compte de la deuxième journée. La France est favorite aux yeux des spécialistes mais la formation de Vern Cotter aurait plus d’une chance sur trois d’éteindre le Stade de France.

Fort de sa magnifique victoire devant l’Irlande (27-22) en ouverture à Glasgow, le XV du Chardon rêve de planter une nouvelle épine dans le coeur des Bleus. Portés des arrières incroyablement rapides (Hogg, Seymour, Maitland) et un pack limité mais courageux, les Ecossais ont clairement les moyens de faire chuter cette équipe de France. D’autant qu’ils comptent toujours sur la botte du métronome Creig Laidlaw, encore décisif face aux Irlandais.

Passés à quelques secondes de dominer l’Australie en quart de finale de la Coupe du Monde 2015, les Ecossais s’affirment de plus en plus sur la scène mondiale. Ils avaient fait étalage de tous leurs progrès en châtiant l’équipe de France (29-18) à Murrayfield dans le dernier tournoi. Plus sorti vainqueur d’une confrontation en France depuis 1999, soit 9 matchs, le Chardon sent que son heure est venue… Pour s’en sortir, l’équipe de France devra être inspirée, efficace et valeureuse !

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *