En région – un espoir pour les bébés nés avec certaines formations cardiaques

En région - un espoir pour les bébés nés avec certaines formations cardiaques
Photo DP/Pixabay

Au CHU de Toulouse, une technique innovante pour la prise en charge d’une malformation cardiaque chez les bébés prématurés.  Dorénavant, les bébés fragiles naissant avec un canal artériel persistant, une malformation cardiaque, peuvent bénéficier d’un nouveau dispositif médical à l’Hôpital des Enfants. Cette technique n’est pratiquée nulle part ailleurs dans le grand Sud souligne t on du côté du CHU de Toulouse.

malformation cardiaque bébés CHU Toulouse
Photo CP

20% des grands prématurés environ souffrent d’un canal artériel persistant (CAP). Si pour certains le canal se referme spontanément ce n’est pas le cas pour tous expliquent les spécialistes. Dans ce cas, le traitement consiste en première intention en un traitement médicamenteux (paracétamol notamment). Si cela ne fonctionne pas, une chirurgie peut être indiquée afin de refermer le vaisseau défectueux : cela nécessite une ouverture du thorax qui n’est pas sans conséquence sur la respiration du bébé.

Récemment, une nouvelle technique, sans cicatrice, a émergé: le CAP peut maintenant être refermé par cathétérisme. C’est un acte médical qui consiste à insérer un cathéter dans un vaisseau sanguin afin de remonter jusqu’au canal artériel. On peut alors refermer le canal avec une minuscule prothèse (déplacée grâce au cathéter) spécialement conçue pour les enfants prématurés. Peu invasif, ce dispositif médical permet d’éviter de déstabiliser des bébés déjà très fragiles précisent les équipes médicales.  Cet acte a été réalisé pour la première fois à Toulouse et dans le grand Sud grâce à la collaboration de plusieurs équipes de l’hôpital.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.