Syrie. l’ONU exige la levée des sièges et l’accès humanitaire

Le Conseil de sécurité a adopté samedi à l’unanimité de ses membres une résolution réclamant un cessez-le-feu immédiat dans l’ensemble de la Syrie. Cette résolution s’accompagne de deux exigences : la levée des sièges et l’accès humanitaire. Sera t elle respectée ?

Immédiatement après le début de la cessation des hostilités, toutes les parties au conflit doivent permettre aux convois humanitaires de l’ONU et de ses partenaires d’accéder sur une base hebdomadaire à toutes les zones et populations syriennes dans le besoin que les Nations Unies ont déterminées. Une requête qui s’applique en particulier au 5,6 millions de personnes dans un besoin urgent réparties dans 1.244 communautés et qui inclut les 2,9 millions de personnes se trouvant dans des lieux assiégés et difficiles d’accès.



Le Conseil de sécurité a également appelé toutes les parties au conflit à lever immédiatement les sièges des zones peuplées, dont la Ghouta orientale, Yarmouk, Four et Kefraya. Il exige de toutes les parties qu’elles permettent la fourniture de l’aide humanitaire, y compris l’assistance médicale, cessent de priver les civils de nourriture et de médicaments indispensables à leur survie, et permettent l’évacuation rapide, sûre et sans entrave de tous les civils qui souhaitent partir.

Dans leur résolution, les membres du Conseil ont tenu à rappeler qu’affamer les civils comme méthode de combat est interdite par le droit international humanitaire.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.