Yemen. escalade militaire depuis le début de l’année

’Envoyé spécial du Secrétaire général pour le Yémen, Ismail Ould Cheikh Ahmed, a dénoncé mardi devant le Conseil de sécurité un regain d’affrontements au Yémen ces deux derniers mois et a appelé les parties prenantes yéménites à cesser les hostilités et à relancer les négociations de paix.

« Les deux derniers mois ont vu une nouvelle escalade de grande ampleur des affrontements militaires à Al-Hodeidah, Al-Jawf, Sana’a et Al-Baida ainsi que dans les zones situées le long de la frontière entre le Yémen et l’Arabie saoudite. Les Houthis continuent de tirer des missiles balistiques sur le Royaume d’Arabie Saoudite », a-t-il souligné devant les membres du Conseil.



« Les combats dans le gouvernorat de Taëz ont été particulièrement sanglants et destructeurs, tandis qu’Aden et les gouvernorats voisins ont été le théâtre d’affrontements continus », a ajouté Ismail Ould Cheikh Ahmed, qui va bientôt quitter ses fonctions et sera remplacé par Martin Griffiths.

Il a rappelé qu’il y avait « une feuille de route pour le Yémen ». « Les suggestions pratiques pour la lancer et renforcer la confiance entre les parties ont été acceptées. Le seul élément manquant est l’engagement des parties à faire des concessions et à donner la priorité à l’intérêt national. C’est ce qui nous fait douter de leur réelle intention de mettre fin à cette guerre », a déclaré l’Envoyé spécial.

Il a appelé les parties « à cesser les hostilités, à réactiver les négociations visant à un règlement pacifique ». « L’appel est destiné aux parties yéménites qui sont seules responsables de tout ce qui se passe. Je les invite à tourner la page de cette guerre épouvantable », a-t-il ajouté.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.