Virus Ebola. la campagne de vaccination a débuté

Les autorités de la République démocratique du Congo (RDC) avec le soutien de l’OMS et de ses partenaires, se préparent à vacciner les populations à haut risque contre la maladie à virus Ébola dans la province de l’Équateur où 46 cas suspectés, probables et confirmés et 26 décès ont été signalés en date du 18 mai. Plus de 7 500 doses du vaccin rVSV-ZEBOV contre Ébola ont été déployées pour effectuer dans les prochains jours des vaccinations dans la province de l’Équateur, au nord-ouest du pays.

« La vaccination sera la clé du contrôle de cette épidémie […] Nous sommes reconnaissants du soutien de nos partenaires pour rendre cela possible, » a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), dans un communiqué.

La plupart des cas se trouvent à Bikoro, une ville rurale reculée, tandis que quatre cas confirmés se trouvent à Mbandaka, la capitale de la province qui compte plus d’un million d’habitants.

Les vaccins sont donnés par Merck, tandis que Gavi, l’Alliance mondiale pour les vaccins, contribue pour 1 million de dollars aux coûts opérationnels. Le Wellcome Trust et le DFID ont également promis des fonds pour soutenir les activités de recherche.


Le Ministère de la Santé avec l’OMS, Médecins Sans Frontières (MSF), l’UNICEF et d’autres partenaires clés mettent en place une vaccination en anneau contre Ebola. Cette stratégie repose sur le suivi de tous les contacts et les contacts des contacts d’un cas récemment confirmé dès que possible. Les équipes sur le terrain ont intensifié la recherche active et le suivi de tous les contacts. Plus de 600 ont été identifiés à ce jour.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.