Vallourec Tarbes. “Il y a un avenir pour ce site” déclare Carole Delga

Vallourec Tarbes. "Il y a un avenir pour ce site" déclare Carole Delga
De nombreux élus étaient présents aux côtés des manifestants ce samedi à Tarbes.

Au lendemain d’une manifestation qui a réuni plusieurs centaines de personnes à Tarbes, Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, a souhaité réagir et exprimer la mobilisation de la Région aux côtés des salariés du site tarbais du groupe Vallourec.

En décembre dernier, la direction du groupe, leader mondial des solutions tubulaires destinées au marché de l’énergie, annonçait sa décision de vendre son activité « produits de forage » à la société américaine National Oilwell Varco. Les sites de Tarbes et de Cosnes-sur-Loire (Bourgogne-Franche-Comté) font cependant l’objet « d’une démarche de cession parallèle » avant d’envisager leur fermeture, en l’absence d’un repreneur.

Carole Delga : « Le site tarbais de Vallourec a un rôle stratégique pour le développement économique du territoire. Un tiers de son activité est aujourd’hui directement lié à l’industrie de la défense nationale, notamment via ses relations étroites avec l’entreprise Nexter, également basée à Tarbes. La menace de fermeture qui plane désormais sur le site tarbais impacte directement l’ensemble de l’activité économique des Hautes-Pyrénées et au-delà.

Parce que je suis convaincue qu’il y a un avenir pour ce site et pour le savoir-faire de ses salariés, la Région s’est très tôt mobilisée sur ce dossier, en s’appuyant notamment sur notre Agence de développement économique qui accompagne l’entreprise dans la recherche d’un repreneur. Je le dis : la Région est prête à étudier les possibilités d’un accompagnement financier avec le futur repreneur.

Je souhaite souligner la responsabilité et l’exemplarité dont fait preuve l’ensemble des salariés dans cette période difficile. L’absence d’information dont ils disposent entretient le risque d’une possible fermeture et ne fait qu’accentuer leur inquiétude.

L’échéance pour la sélection d’un repreneur pour le site de Tarbes, fixée à la fin du mois de février, n’est pas réaliste. La recherche d’un repreneur viable doit notamment s’appuyer sur une enveloppe d’investissements claire, précisant les fonds nécessaires à la poursuite de l’activité du site. Ces éléments ne seront connus qu’au printemps. Il nous faut plus de temps.

J’ai alerté l’Etat sur l’urgence de la situation et la nécessité de revoir ce délai avec le Groupe afin de se donner les moyens et le temps nécessaire à une issue favorable, dans l’intérêt du bassin d’activité et des 53 salariés de l’entreprise. Il est urgent et indispensable de trouver un repreneur pour ce site, nous devons collectivement nous en donner les moyens, dans des délais raisonnables et tenables.

C’est l’objet du courrier que j’ai adressé au Ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, le 25 janvier dernier, et de la demande d’audience que j’ai formulée pour échanger avec lui dans les meilleurs délais sur ce dossier et les perspectives de reprise.

Je reste mobilisée et déterminée pour accompagner les salariés et la direction du site vers une solution pérenne, afin de maintenir les emplois et l’activité industrielle du bassin tarbais ».

A propos Tarbes7.fr 5558 Articles
En direct de Tarbes, transmettez nous vos informations, nouveautés par l'interface de contact du site Tarbes7.fr Nous suivre en direct sur Twitter : https://twitter.com/tarbes7 en direct sur Facebook : https://www.facebook.com/tarbes7

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*