Vaccin, masques, variant anglais ce qu’a dit Olivier Véran

Vaccin, masques, variant anglais ce qu'a dit Olivier Véran
Image par Willfried Wende de Pixabay

Le ministre de la santé était invité de TF1 jeudi soir. Il a fait plusieurs déclarations sur la situation sanitaire en France et tenté de montrer la lumière au bout du tunnel de cette crise qui dure depuis presqu’un an.

Invité au 20H, Olivier Véran a fait le point sur la situation sanitaire du pays. Il est notamment revenu sur la vitesse de propagation du variant britannique. Selon lui, il y a 200 à 300 cas par jour en France. “C’est une course contre la montre pour freiner la diffusion” du virus. Ce dernier est “beaucoup plus contagieux. Nous faisons tout pour l’empêcher de se diffuser sur le territoire. Nous faisons du contact tracing, nous isolons les gens qui sont cas contact”, a-t-il déclaré.Olivier Véran n’exclut pas un reconfinement. “Si la situation doit évoluer, si nous sommes sur une pente épidémique à cause du variant britannique, nous pourrions aller jusqu’à un reconfinement si la situation pouvait l’exiger. Chaque fois que nous avons reconfiné, c’était pour sauver des vies et protéger l’hôpital. Nous souhaitons donner la chance au couvre-feu de fonctionner”. Mais il a souligné que s’il y avait un confinement, les établissements scolaires ne fermeraient pas. Interrogé sur les masques, le ministre estime qu’il ne faut plus recourir aux masques artisanaux. “Le Haut conseil de la santé publique recommande aux Français de ne plus utiliser le masque artisanal qu’on a fabriqué chez soi”, a-t-il rappelé. Concernant le passeport vaccinal, le ministre précise que “nous n’en sommes pas là. C’est une question qui pourra se poser d’ici quelques mois.” Et pour la réouverture des bars et restaurants, Olivier Véran botte en touche, confirmant seulement qu’ils restent actuellement fermés : “J’espère sincèrement que nous pourrons les rouvrir le plus rapidement possible”.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.