Un nouveau vaccin contre Ebola bientôt testé

Vaccin – L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a annoncé mardi qu’un candidat vaccin contre le virus de l’Ebola sera bientôt mis à disposition dans le cadre des efforts pour lutter contre cette maladie. L’agence attend l’arrivée à Genève mercredi 22 octobre d’une livraison de ce vaccin de provenance du Canada.

La livraison des vaccins constitue la prochaine étape dans un processus initié par l’OMS à la fin du mois de septembre quand l’agence a organisé une consultation réunissant plus de 70 experts pour évaluer l’état des tests de deux vaccins et décider s’ils devaient livrer des licences pour pouvoir les utiliser. « L’objectif principal des consultations était de faire le point en matière de sécurité et d’efficacité sur les nombreux efforts en cours pour évaluer rapidement des vaccins contre le virus d’Ebola. La prochaine étape est de rendre ces vaccins disponibles dès que possible – et en quantités suffisantes – pour protéger les travailleurs sanitaires qui travaillent avec les malades et ensuite faire une différence dans l’évolution de l’épidémie », a expliqué la porte-parole de l’OMS, Fadéla Chaib, lors d;une conférence de presse à Genève. « L’objectif ultime est d’avoir un produit entièrement testé et agréé qui peut être mis à disposition à grande échelle pour une utilisation dans des campagnes de vaccination de masse », a-t-elle ajouté.

L’annonce de l’arrivée des vaccins candidats vient suite à la récente confirmation de l’OMS que la transmission du virus d’Ebola a été arrêtée au Nigéria et au Sénégal, après 42 jours sans un seul cas, ce qui constitue « une réussite spectaculaire » selon l’agence onusienne. Néanmoins, la porte-parole a rappelé que dans les trois pays qui demeurent affectés, dont le Libéria, la Guinée et la Sierra Leone, le nombre de cas et l’ampleur du problème ont « certainement été sous-estimés ».

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.