Vacances. la sénatrice Artigalas propose un plan d’aide massif pour le tourisme

Viviane Artigalas plan tourisme vacances
La sénatricedes Hautes Pyrénées au Sénat. Photo Facebook/Viviane Artigalas

La sénatrice PS des Hautes Pyrénées Viviane Artigalas vient de présenter une proposition de loi visant à favoriser le tourisme pour les ménages les plus pauvres.

Piloté l’élue des Hautes Pyrénées Viviane Artigalas, un groupe de sénateurs et notamment Thierry Carcenac (Tarn), Claude Raynal (Haute Garonne) ou Frédérique Espagnac (Pyrénées Atlantiques) vient de déposer une proposition de loi « favorisant des vacances pour tous en 2020 ». Son objectif est de prévoir un soutien massif aux familles les plus modestes pour ces prochaines vacances et un plan d’urgence spécifique d’adaptation de l’offre de tourisme social et solidaire pour cet été.

Chèques vacances

Le tourisme est l’un des secteurs les plus durement touchés par la crise sanitaire et le confinement aura été une expérience compliquée sur plusieurs aspects pour nombre de nos concitoyens, qui auront besoin de « changer d’air » dès cet été explique la sénatrice qui a longuement travaillé sur ces problématiques ces dernières semaines.

Tourisme. Une sénatrice des Hautes Pyrénées propose une aide aux familles modestes
Photo Archives

Cette proposition de loi a donc pour objectif de mettre en place, afin de susciter la demande, un dispositif exceptionnel de chèques-vacances « solidarité 2020 » en faveur des familles modestes, géré par l’ANCV et financé par l’Etat, éventuellement abondé par les CE volontaires et les collectivités territoriales d’accueil.

Investissements sanitaires d’urgence

Coronavirus TOurisme vacances
Image par hjrivas de Pixabay

D’autre part, il est également proposé de soutenir le secteur du tourisme social et solidaire afin qu’il soit en mesure de proposer une offre adaptée. Le fonds tourisme social investissement géré par la Caisse des Dépôts pourrait ainsi être abondé de 20 millions d’euros par l’Etat, pour permettre aux structures d’accueil de réaliser les investissements et aménagements nécessaires à la sécurité sanitaire en urgence.

Ce texte vient en droite ligne de la tribune d’opinion, elle aussi cosignée par plusieurs parlementaires parue le 16 mai dernier dans le quotidien Libération. Ceux qui auront été confinés durant deux mois dans des conditions parfois difficiles, comme ceux qui se sont retrouvés en « première ligne » : personnels soignants, fonctionnaires territoriaux, salariés, commerçants, livreurs, bénévoles associatifs et tant d’autres, doivent au moins bénéficier de la perspective d’un repos bien mérité. Il s’agit d’une question de santé publique et de solidarité nationale a souligné la sénatrice Viviane Artigalas.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.