Terrorisme : renforts militaires pour le plan Vigipirate

militaires vigipirateOpération de sécurité intérieure : 10 500 militaires déployés sur l’ensemble du territoire

Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense a annoncé le déploiement de militaires supplémentaire dans le cadre du plan Vigipirate « alerte attentat ». Dans le cadre de la mise en place du plan Vigipirate « alerte attentat », conformément à la décision du président de la République, la cible des 10 500 militaires déployés sur l’ensemble du territoire français est atteinte. Les forces assurent la protection des sites sensibles : lieux de forte affluence, lieux de cultes juif et musulman, écoles, transports, sites militaires…
Cette mission est inédite mais prévue par le Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale, approuvé par le président de la République en 2013. Au total, ce sont 28 000 militaires déployés, dans les opérations extérieures et intérieures.

Des bérets Verts et Rouge déployés à Paris

Symbolique : des militaires de troupes de choc ont été déployés à Paris et montrés par les caméras de télévision. Des renforts de régiments de légionnaires et certaines unités de parachutistes stationnées dans le sud ouest de la France ont été déplacées dans la capitale au lendemain des attentats de Charlie Hebdo et de l’hypercasher. Par ailleurs, le président de la République, lors de la cérémonie des voeux aux armées sur le porte avions Charles de Gaulle a indiqué vouloir réduire le nombre de postes initialements supprimés dans la loi de programmation militaire.

“Nous sommes en guerre”

A plusieurs reprises, le premier ministre Manuel Valls a prononcé cette phrase “nous sommes en guerre”. Conséquence des attentats récents en France, des moyens nouveaux sont d’ores et déjà annoncés pour les services de renseignement intérieur de la DGSI ex DCRI ex DST Renseignement Généraux. Une enveloppe supplémentaire gérée par le ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve est envisagée et devrait donner lieu à débat au Parlement. Ces premières mesures ont donné lieu à un consensus politique en France. Les partis de droite comme de gauche ont fait part de leur accord sur cette première série de mesures financières.

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.