Tensions et joutes verbales au Conseil municipal de Tarbes

Tensions et joutes verbales au Conseil municipal de Tarbes
La démission de plusieurs membres de sa majorité ont affaibli le maire de Tarbes.

Le conseil municipal de rentrée s’est tenu lundi à Tarbes. Un conseil tendu à l’approche des élections municipales.

Interrogations autour des travaux de réaménagement des bâtiments de l’ancienne école normale

A quelques mois des élections municipales, le maire Les Républicains (LR) sortant Gérard Trémège fait face à des contradicteurs de plus en plus motivés. Parmi les membres de l’opposition mais aussi de la part d’anciens membres de sa majorité. Conséquence, ce premier conseil municipal de rentrée n’a pas été calme et a donné lieu à quelques joutes verbales dès les propos liminaires.

Plusieurs points ont été abordés. Le déménagement des archives départementales sur le site de l’ancienne école normale a provoqué les plus vives critiques à gauche mais aussi sur les bancs du Modem. Les opposants à ce projet pointent un dossier “nuisible” à la fois pour les riverains mais aussi pour le patrimoine du site.

Gérard Trémège affaibli

Autres points de dissension : les trois adjoints démissionnaires au bout de quelques 5 années de mandat aux côté de Gérard Trémège. Des démissions qui ont abouti à l’affaiblissement de la majorité et à la candidature de Myriam Mendez aux prochaines élections municipales. Francis Touya et Andrée Doubrère, maires adjoints ont tenu à répondre à leur ancienne allié pour critiquer leur départ.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.