Tarbes Une rentrée scolaire et de nombreuses interrogations

Tarbes Une rentrée scolaire et de nombreuses interrogations
Image par Yogendra Singh de Pixabay

La rentrée scolaire 2020 2021 aura lieu demain mardi. En cette rentrée du personnel enseignant, se posent de nombreuses questions face à une épidémie de Coronavirus qui semble reprendre de l’ampleur.

Rentrée scolaire : le mode d’emploi À deux jours de la rentrée scolaire, Jean-Michel Blanquer a souhaité que “tout ne soit pas écrasé par la réalité sanitaire”. Le ministre de l’Éducation a promis des négociations sur l’augmentation des salaires des enseignants, qui eux, font leur rentrée dès ce lundi. Au sein des établissements, le masque sera obligatoire en permanence pour les adultes. Qu’en est-il des élèves ? En cas de surnombre, y aura-t-il d’autres lieux pour les cours ? Que se passe-t-il si un enfant est un cas positif ?

Rentrée scolaire : que se passe-t-il en cas de contamination ? Toute l’organisation dans les écoles risque de voler en éclats si jamais des cas de coronavirus se déclarent au bout de quelques semaines. C’est la grande crainte de cette rentrée scolaire. Trois étapes ont alors été mises en place en cas de contamination. C’est au chef d’établissement de donner l’alerte en prévenant aussitôt la préfecture et l’Agence régionale de santé. Les autorités sanitaires doivent ensuite organiser très rapidement des dépistages massifs. En fonction des résultats, des fermetures de classe ou d’établissements pourront être décidées. Avec deux interrogations : comment assurer les enseignements ? Qui pour garder des enfants en quatorzaine lorsque les parents travaillent ?

Rentrée scolaire : les professeurs vont-ils manquer à l’appel ? En mai et juin derniers, l’un des casse-tête des directeurs d’établissement avait été l’absence de nombreux professeurs, notamment pour raison de santé. D’autres avaient refusé de prendre des risques. Et les syndicats dénoncent toujours un protocole très flou. Les enseignants ont l’obligation de porter le masque, mais au-delà des contraintes sanitaires, c’est toute l’organisation des classes qu’il faut revoir. Le gouvernement admet que des mesures plus restrictives pourraient être prises, au cas par cas, dans les prochaines semaines.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.