Simon Yates gagne à Bagnères de Bigorre, Alaphilippe reste leader

Simon Yates gagne à Bagnères de Bigorre, Alaphilippe reste leader
Simon Yates a remporté le Tour d'Espagne 2018 Par Diario de MadridDiario de Madrid - Carmena entrega los premios a dos de los triunfadores de La Vuelta, CC BY 4.0

Le coureur britannique s’est imposé en force à l’issue de 209 kilomètres de course et deux cols classés première catégorie. Alaphilippe garde le maillot jaune.

Simon Yates malin et costaud

Simon Yates s’est imposé en costaud, au sprint dans la 12e étape du Tour de France entre Toulouse et Bagnères de Bigorre. Le coureur britannique, vainqueur du Tour d’Espagne 2018, s’est imposé face à ses deux compagnons d’échappée, Pello Bilbao Lopez et Gregor Muelhberger. Sur cette longue étape, une échappée constituée de plusieurs dizaines de coureurs s’est rapidement formée aux portes de Toulouse. Présent à l’avant, Peter Sagan y a conforté son maillot vert en remportant le sprint intermédiaire à Luchon. Le coureur originaire du Tarn, Lilian Calmejane a tenté de partir seul sur les pentes du Peyresourde mais a été rattrapé sur les derniers mètres par le porteur du maillot à pois, Tim Wellens. C’est dans la montée de la Hourquette d’Ancizan que la course s’est véritablement décantée : les co équipiers de Romain Bardet de l’équipe AG2R ont tenté de faire le forçing, mais le trio Yates, Pello Bilbao Lopez et Gregor Muelhberge était trop fort et a réussi à passer au sommet avec une avance suffisante pour faire la descente finale sur Bagnères de Bigorre. En malin, Simon Yates s’est imposé au sprint

Alaphilippe n’a pas eu à forcer

L’échappée du jour n’était pas composée de coureurs dangereux pour le classement général. Les équipes de leaders ont donc géré la course à la veille du contre la montre individuel de Pau et de l’étape Tarbes col du Tourmalet, annoncées décisives pour la victoire finale. A l’issue de cette première étape des Pyrénées, Alaphilippe reste maillot jaune avec 1 minute et 12 secondes d’avance sur Gereint Thomas. Egan Bernal, lui aussi de l’équipe Inéos, n’est qu’à 4 secondes de la deuxième place. Alaphilippe réussira t il à conserver le maillot de leader vendredi et samedi ?

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.