Pics de pollution. Paris réclame le rétablissement de la gratuité des transports en commun

Le Conseil de Paris veut réclamer à la présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, le rétablissement de la gratuité des transports en commun les jours de pollution. Ce système avait été abandonné en 2017 et remplacé par des tarifs réduits. La Ville de Paris a demandé ce vendredi à Valérie Pécresse, patronne de la Région et des transports en Ile-de-France, le rétablissement de la gratuité des transports en commun les jours de pics de pollution.

Sur proposition des écologistes, le Conseil de Paris a voté un vœu pour que la Ville fasse cette demande à la présidente d’IDF-Mobilités (ex-Stif), qui avait remplacé en 2017 la gratuité des transports en commun lors des pics de pollution par un « forfait antipollution » à tarif réduit.

Une cagnotte de 90 millions d’euros Pascal Julien (EELV) a noté que le budget de l’organisation régionale des transports bénéficiait d’une « cagnotte imprévue de 90 millions d’euros » en raison de l’augmentation du pass Navigo, ce qui « peut financer le transport gratuit pendant 22 jours » de pics. Pour l’exécutif, l’adjoint EELV aux Transports Christophe Najdovski a estimé « illogique et incompréhensible » que les transports en commun soient payants les jours de pollution quand le covoiturage qui « utilise la voiture » est rendu gratuit par la Région les jours de grève SNCF.

Le groupe LR a défendu la décision régionale en affirmant que les 4 millions d’euros que coûte un jour de gratuité « peuvent payer 220 bus électriques », a indiqué Julie Boillot. Le Conseil de Paris a également voté un vœu proposé par le PCF demandant que les tarifs de transports collectifs en Ile-de-France n’augmentent pas en 2018. Pics de pollution. Paris réclame le rétablissement de la gratuité des transports en commun. Label : Ça Zap – Zapping TV Date d’ajout : 04/05/2018

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.