Politique

Pass sanitaire, suspension du contrat de travail, ce que contient la loi adoptée dimanche soir

Députés et sénateurs se sont accordés dimanche soir sur le contenu de la loi dite gestion de la crise sanitaire. Ce texte qui impose le Pass sanitaire, a provoqué de violents débats parlementaires et des manifestations dans toute la France ce samedi. Pass sanitaire, pouvoirs du gouvernement, obligations vaccinales : ce que prévoit ce texte qui va être soumis au Conseil constitutionnel.

Pouvoirs étendus du Premier ministre :

“Jusqu’au 15 novembre 2021 inclus, le Premier ministre peut, par décret pris sur le rapport du ministre chargé de la santé, dans l’intérêt de la santé publique et aux seules fins de lutter contre la propagation de l’épidémie de covid-19” :

  • Imposer aux personnes âgées d’au moins douze ans, un pass sanitaire pour rentrer en France
  • Subordonner l’accès à certains lieux, établissements, services ou événements – loisirs, restauration, foires et salons – à la présentation d’un Pass sanitaire
  • Sauf cas d’urgence, imposer un Pass sanitaire aux visiteurs pour accéder aux Hôpitaux ou Maison
  • Imposer le Pass Sanitaire pour ” Les déplacements de longue distance par transports publics
    interrégionaux”

Suspension du Contrat de travail jusqu’à présentation d’un Pass sanitaire

  • Suspension du Contrat de travail dans  “dans ces lieux,
    établissements, services ou évènements lorsque la gravité des risques de
    contamination en lien avec l’exercice des activités qui y sont pratiquées le
    justifie, au regard notamment de la densité de population observée ou prévue. L’employeur peut suspendre le contrat de travail “Lorsqu’un salarié ne présente pas les justificatifs, certificats ou résultats dont ces dispositions lui imposent la présentation et s’il ne choisit pas d’utiliser,
    avec l’accord de son employeur, des jours de repos conventionnels ou des
    jours de congés payés”.

1 an de prison en cas d’infraction constatée 3 fois en 45 jours

Sanctions : Fermetures administratives et “Si un manquement est constaté à plus de
trois reprises au cours d’une période de quarante-cinq jours, celui-ci est puni
d’un an d’emprisonnement et de 9 000 € d’amende”.

Cet article a été modifié le 26 juillet 2021 6 h 02 min

Partager

Articles Récents

Météo Plusieurs départements d’Occitanie dont le Gard restent en alerte orange

De violents orages et pluies ont frappé le sud de la France ce mardi 14 septembre. Le département du Gard…

15 septembre 2021

Orages – l’alerte vigilance orange étendue au Gers et la Haute Garonne

Météo France vient de monter son alerte aux orages. La Haute Garonne, le Gers, le Tarn et Garonne, le Lot,…

14 septembre 2021

Covid19 – 10 jours après la rentrée, où en est l’épidémie chez les jeunes

Onze jours après la rentrée, où en est l’épidémie chez les moins de 19 ans ? Environ 3 000 classes…

14 septembre 2021

Ce site utilise des Cookies