Où est passé le Boeing MH370 ?

Sans titre

Disparu depuis le 8 mars, le vol MH370 au départ de Kuala Lumpur  qui devait rejoindre Pékin, reste introuvable. Les enquêteurs travaillent sur plusieurs  pistes, mais c’est sur la toile que les idées les plus folles tournent.

Dix jours après la disparition du Boeing 777, MH370 et alors que les enquêteurs multiplient les pistes, allant du crash au terrorisme, internet s’est emparé du fait divers -qui n’en est plus vraiment un- et l’explique à toutes les sauces.

Il y a évidemment ceux qui en rient, affirmant que l’avion s’est posé sur une île afin que les passagers profitent d’une vie tranquille et paisible loin de tout. Ce qui expliquerait que les téléphones de 19 d’entre eux aient continué à sonner. D’autres prétendent un remake de la célèbre série Lost de J.J. Abrams. (Attention spoiler) L’avion se serait écrasé sur une île indétectable sur les cartes terrestres et maritimes puisqu’étant en réalité simplement le purgatoire pour des passagers déjà décédés. (Spoiler off). D’autres sont plus rationnels, reprenant les thèses des enquêteurs, explosion en vol, qui explique l’absence de débris ; détournement de l’avion par des terroriste à des fins futures… Mais récemment, la révélation dans les médias que l’avion aurait continué de voler pendant cinq heures après sa disparition fait sortir une thèse qui fait froid dans le dos.

Vint employés de l’entreprise Freescale à bord

Le Boeing 777 aurait dévié sa trajectoire vers les îles Andaman après sa disparition, affirmait les enquêteurs il y a quelques jours. Un détournement passé inaperçu grâce aux capacités du pilote, capable d’éviter les zones de couverture radars en passant par des “waypoints”. Ce qui suppose “que quelqu’un ayant des compétences en matière de pilotage se trouvait aux commandes lorsqu’il a été repéré pour la dernière fois par des radars militaires au large de la côte nord-ouest de la Malaisie” affirmait une source au Nouvel Observateur.

Alors, pour certains internautes qui ne croient pas en la bonne foie des médias et des enquêteurs, la présence à bord de 20 employés de l’entreprise Freescale pourrait être la raison de cette disparition. Freescale est une entreprise spécialisée dans les semi-conducteurs et sous contrat avec le département de la Défense américain pour différents composants électroniques utilisés dans l’armement. Ainsi ces 20 cerveaux travaillant pour les Etats-Unis auraient pu, soit être éliminés par une destruction de l’avion, soit être utilisés par des ennemis de la première puissance mondiale suite à un détournement de l’avion. La Corée du Nord pourrait, par exemple, être à l’initiative d’une telle action.

De même les internautes pensent que, 8 de ces employés étant chinois, cela pourrait être une façon de dire à la Chine de ne pas se mêler de conflits qui ne sont pas les siens (notamment USA-Russie) en prouvant que des sanctions rapides et discrètes peuvent être infligées.

En somme, une guerre technologique serait ouverte. D’autant plus qu’avec les avancées, il ne semble maintenant plus compliqué de faire disparaître un avion imposant de la surface. Quoi qu’il en soit, aucune thèse n’est à écarter puisqu’aucune trace du vol MH370 n’a été découverte depuis maintenant dix jours…

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.