Occitanie. un trafic d’or démantelé, 8 personnes en garde à vue

Les autorités viennent de mettre un coup d’arrêt sur un gros réseau montpelliérain de recel d’or.Plusieurs centaines de milliers d'euros ont été saisies. 8 personnes sont en garde à vue. Mercredi 3 juin, une vaste opération judiciaire a été déclenchée dans le département de l’Herault a indiqué ce vendredi la gendarmerie de l'Hérault. Faisant suite à une enquête conduite par la Brigade de Recherches de Castelnau Le-Lez et le Groupe Interministériel Régional Gendarmerie 34, une centaine de gendarmes a été déployée pour mettre un terme à ce recel d’or sur la métropole Montpelliéraine a indiqué une source proche de l'enquête. Avec le concours de gendarmes mobiles de Nîmes, d’équipes cynophiles, huit personnes ont été interpellées et placées en garde à vue. De très nombreux bijoux, de l’argent liquide, de l’or pur, des outils de fonte d’or ont été découverts lors des perquisitions. De plus, des saisies bancaires ont été réalisées. Le montant total s’élève à plusieurs centaines de milliers d’euros.
Crédit Photo Gendarmerie

Les autorités viennent de mettre un coup d’arrêt sur un gros réseau montpelliérain de recel d’or.Plusieurs centaines de milliers d’euros ont été saisies. 8 personnes sont en garde à vue.

Mercredi 3 juin, une vaste opération judiciaire a été déclenchée dans le département de l’Herault a indiqué ce vendredi la gendarmerie de l’Hérault. Faisant suite à une enquête conduite par la Brigade de Recherches de Castelnau Le-Lez et le Groupe Interministériel Régional Gendarmerie 34, une centaine de gendarmes a été déployée pour mettre un terme à ce recel d’or sur la métropole Montpelliéraine a indiqué une source proche de l’enquête. Avec le concours de gendarmes mobiles de Nîmes, d’équipes cynophiles, huit personnes ont été interpellées et placées en garde à vue. De très nombreux bijoux, de l’argent liquide, de l’or pur, des outils de fonte d’or ont été découverts lors des perquisitions. De plus, des saisies bancaires ont été réalisées. Le montant total s’élève à plusieurs centaines de milliers d’euros. L’enquête se poursuit sur d’éventuelles ramifications.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.