Nicolas Sarkozy renvoyé devant le tribunal dans l’affaire Bygmalion ?

Le parquet a requis lundi le renvoi de tous les protagonistes de l’affaire Bygmalion devant le tribunal correctionnel. Mis en examen dans ce dossier de financement illégal de campagne électorale, Nicolas Sarkozy fait face, en pleine campagne pour les primaires de 2017 à une nouvelle difficulté judiciaire. Au total, 14 personnes sont mises en examen dans cette affaire Bygmalion. Les juges d’instruction ont un mois pour décider ou non d’un renvoi devant le tribunal. L’origine de cette affaire : des fausses factures émises par les sociétés du groupe Bygmalion. Elles auraient permis de financer une partie de la campagne de Nicolas Sarkozy, alors présidente de la république, lors de l’élection de 2012. Le délit de financement illégal de campagne électorale est passible d’une peine de 3750 euros d’amende et d’un an de prison.


Vidéo – Dimanche, Nicolas Sarkozy a pris la parole à la Baule. Le candidat à la primaire de la droite pour 2017, a averti qu’il n’y aurait “pas d’alternance si la campagne devait continuer sur la base d’un pugilat”, en clôture de l’université d’été des Républicains. Copyright : AFP FR

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.