Politique

Le mur de Séméac finalement détruit par le collectif anti migrants

Le collectif d’opposants à la venue des migrants sur le site de Séméac Tarbes a finalement détruit le mur construit en début de semaine.

Le collectif opposé à la venue de réfugiés dans la ville de Séméac dans la banlieue de Tarbes a décidé de détruire le mur construit aux abords de l’hôtel destiné à accueillir les migrants. Ce collectif estime avoir obtenu satisfaction de la part de la préfecture. Les autorités organisent en fin de semaine une réunion de concertation sur l’arrivée de réfugiés dans le département des Hautes Pyrénées.

La construction de ce mur qualifié de “mur de la honte” par ses opposants et de nombreuses associations a provoqué une vive polémique à Tarbes mais aussi dans toute la France. Une manifestation était prévue ce mercredi sur place. Sur les réseaux sociaux, plusieurs personnes annonçaient leur volonté de détruire eux même le mur.

Cet article a été modifié le 26 juillet 2017 12 h 41 min

Partager

Articles Récents

Trafic SNCF interrompu entre Tarbes et Montréjeau

Des bus de substitution sont proposés pour rejoindre Tarbes La SNCF annonce ce jeudi l'interruption du trafic des trains entre…

26 janvier 2022

La fin de la “phase aigue” de la pandémie de COvid19 possible en 2022 selon l’OMS

Plus de 80 millions de cas de Covid-19 ont été recensés en neuf semaines, depuis l’arrivée du variant Omicron, a…

25 janvier 2022

Le recteur à Vic puis Campan pour la semaine Olympique dans les Hautes Pyréénes

Dans le cadre de la semaine Olympique et Paralympique, Mostafa Fourar, recteur de l’académie de Toulouse, se rendra dans les…

25 janvier 2022