Municipales Tarbes. Programmes, absences, ce qu’il faut retenir du débat de France 3

Municipales Tarbes. Programmes, absences, ce qu'il faut retenir du débat de France 3
Photo capture d'écran (c) Youtube/France3Occitanie

France 3 Occitanie a diffusé jeudi, le débat consacré au second tour des élections municipales à Tarbes. Le débat a opposé Hervé Charles et Myriam Mendez.

Le débat de l’entre deux tours des élections municipales à Tarbes a eu lieu jeudi. Enregistré dans l’après midi, il a été diffusé à 18h. Il est disponible en replay ou directement sur la chaîne Youtube de France 3 Occitanie. Que retenir de ce rituel démocratique ?

Tout d’abord, l’absence d’un des trois qualifiés pour ce second tour. Le maire sortant Gérard Trémège, pourtant en ballotage favorable, n’a pas souhaité ni débattre avec les autres candidats ni répondre aux questions du journaliste de France Télévision. Le débat a donc opposé Myriam Mendez (Modem LREM) à Hervé Charles tête de liste Tarbes Citoyenne, union de la gauche et des écologistes.

Les deux candidats ont profité de cette tribune pour exposer leurs visions de l’avenir de Tarbes. Chacun a pu présenter les principales mesures de son programme.

Le débat a été dans l’ensemble cordial. Myriam Mendez a cependant dénoncé “le système Trémège” qu’elle a dit bien connaître pour avoir été son adjointe ces dernières années. Elle a ensuite dénoncé le refus de Tarbes Citoyenne de fusionner avec les listes Lagonnelle et Mendez au second tour. Hervé Charles lui a rappelé, qu’elle était d’abord co responsable du bilan de la majorité sortante pour avoir été, longtemps adjointe à la mairie de Tarbes et voté tous les budgets présenté par Trémège. Il a également indiqué que les membres des partis et les citoyens composant la liste Tarbes Citoyenne avaient unanimement refusé toute fusion avec les listes de droite y compris Modem et LREM.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.