Municipales, Cavaillès demande au préfet de ne pas appliquer la circulaire Castaner

Municipales, Cavaillès demande au préfet de ne pas appliquer la circulaire Castaner
La sénatrice Viviane Artigalas et le premier secrétaire du PS 65.

La circulaire Castaner prévoit de ne plus donner de nuance politique aux listes dans les villes de moins de 9000 habitants. Un déni de démocratie selon Christophe Cavaillès

Seuls les résultats de Tarbes et Lourdes pris en compte

Lors de ses voeux, le premier secrétaire fédéral du Parti socialiste des Hautes Pyrénées Christophe Cavaillès (éditeur du site Tarbes7.fr) a demandé au préfet du département, de ne pas appliquer cette circulaire. A défaut a t il expliqué, les seuls résultats politiques des élections municipales pris en compte seront ceux des Tarbes et Lourdes. Un “déni de démocratie” qui oublierait à la fois les villes périurbaines comme Soues, Séméac, Aureilhan ou Ibos mais aussi tout le territoire rural du département, de Lannemezan à Maubourguet et d’Argelès Gazost à Arreau.

Une circulaire attaquée devant la justice

Cette circulaire est critiquée par la plupart des partis politiques. Mais aussi par de nombreux chercheurs en sciences politiques qui dénoncent à la fois une volonté de manipulation mais aussi une “grave atteinte à un principe fondamental de notre démocratie municipale, à savoir la connaissance pleine et entière des affiliations politiques des candidats en lice pour le scrutin“. Plusieurs actions en justice ont été diligentées pour en demander la suspension.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.