Des militaires Indiens attaqués au Cachemire

Une base de l’armée indienne à Uri, au Jammu et Cachemire sous administration de l’Inde a été attaquée dimanche. Le bilan est lourd : des morts et des blessés sont à déplorer. Cette attaque a été condamné par les Nations Unies. « Le Secrétaire général des Nations Unies espère que les auteurs de ce crime seront identifiés et traduits en justice », a dit son porte-parole dans une déclaration à la presse publié dimanche soir précisant que L’ONU suit de près les évolutions et partage les préoccupations pour la paix des personnes vivant dans la région.

L’ONU a longtemps maintenu une présence institutionnelle dans la zone contestée entre l’Inde et le Pakistan. Conformément au mandat du Conseil de sécurité énoncé dans la résolution 307 de 1971, le Groupe d’observateurs militaires des Nations Unies en Inde et au Pakistan (UNMOGIP) observe et rapporte les violations du cessez-le-feu le long et à travers la ligne de contrôle au Jammu et Cachemire. UNMOGIP rapporte également sur les évolutions qui pourraient conduire à des violations du cessez-le-feu.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.