Categories: Politique

Malvy vigilant sur les pouvoirs et ressources des nouvelles régions

François Hollande propose aujourd’hui un redécoupage de la France en 14 régions. Et dans le sud ouest, une fusion des régions Midi Pyrénées et Languedoc Roussillon. Martin Malvy y est favorable.

François Hollande a détaillé lundi soir son projet de réorganisation territoriale. Avec une France de 14 régions et ici, une fusion de Midi Pyrénées avec Languedoc Roussillon. Le président de la Région Midi Pyrénées a tenu à réagir à ce projet. Martin Malvy se veut vigilant sur le débat qui s’ouvrira à l’été au Parlement sur les moyens financiers et les nouvelles responsabilités. « Trois décennies après l’instauration de la décentralisation, voulue par Francois Mitterrand contre tous les tenants du centralisme, Francois Hollande propose une réforme qui redessine le paysage institutionnel de notre pays. Combien de fois n’a t-on pas entendu le procès du « millefeuille » et la contestation d’une organisation territoriale illisible pour nos concitoyens, coûteuse et souvent à l’origine de lenteurs quand ce n’est pas de freins. Comme chez nos grands voisins il propose des Régions fortes aux compétences ciblées et annonce qu’elles se verront doter de “moyens financiers propres et dynamiques”. Moyens et responsabilités doivent être au cœur de cette réforme dont le volet territorial n a de sens qu’en réponse à cette ambition légitime d’un renforcement du pouvoir régional” a ainsi expliqué Martin Malvy mardi matin. “Pour ce qui est du « Sud – Sud Ouest », le Président de la République avait plusieurs hypothèses. En proposant de réunir en une seule Région Midi Pyrénées et Languedoc-Roussillon et d’en faire une Région de 6 millions d’habitants, il répond à plusieurs défis. PACA et Rhône-Alpes sont, proches de nous, deux Régions parmi les plus puissantes de France, après l’Ile de France. La Catalogne est notre voisine, notre amie, mais aussi notre concurrente. C’est donc pour les années qui viennent, 10,20 ou 30 ans, le renforcement de nos propres espaces, dont nous avons dit souvent la faiblesse par rapport à ceux qui sont à nos limites, et la capacité à affronter la compétition tant au plan national qu’en Europe, que propose le choix retenu. Le débat est à aborder dans cette optique, sans passion et en pensant à ce qui sur le plan économique, universitaire, culturel, touristique et historique, lie les territoires qui composent les deux Régions et surtout ce que pourra apporter à nos concitoyens un rapprochement qu’il appartiendra aux femmes et aux hommes de construire” a encore estimé le président PS de la région Midi Pyrénées Martin Malvy. .

Cet article a été modifié le 3 juin 2014 9 h 06 min

Articles Récents

Lourdes. mère et fils vendaient cocaïne, héroïne et cannabis

A l'issue d'un banal contrôle routier, la police nationale des Hautes Pyrénées a démantelé un réseau de drogue à Lourdes.…

2 juin 2021

Tarbes – nouvel appel urgent au don du sang

Après les jours fériés de mai qui ont causé une baisse importante des réserves de sang, l’EFS constate avec le…

2 juin 2021

Covid19 ces Variants qui pourraient freiner les réouvertures

Covid-19 : le variant indien menace le déconfinement du Royaume-Uni. Le gouvernement britannique fait face à de vives critiques mardi…

2 juin 2021

Ce site utilise des Cookies