Categories: Monde

Mali “l’attentat contre les casques bleus ne restera pas impuni”

Le Secrétaire général adjoint des Nations Unies pour les opérations de maintien de la paix, Hervé Ladsous, a assisté mardi à une cérémonie à la mémoire des neuf Casques bleus nigériens de la Mission de l’ONU au Mali (MINUSMA) qui ont été tués la semaine dernière dans une embuscade, et il a exprimé son soutien au contingent tchadien, qui a également subi des pertes ces dernières semaines. Dans la matinée du vendredi 3 octobre, sur l’axe Ménaka-Ansongo, en direction d’Indelimane, un convoi de ravitaillement du contingent nigérien de la MINUSMA est tombé dans une embuscade. Le bilan de cet attentat est le plus lourd depuis le démarrage de la Mission. Cela porte à 30 le nombre de Casques bleus tués pour la paix au Mali.

« Que les responsables ne l’ignorent pas, ils seront châtiés, poursuivis, ils paieront l’ignominie des actes qu’ils ont commis », a prévenu M. Ladsous lors de la cérémonie qui a eu lieu au quartier général de la mission onusienne dans la capitale Bamako.
« En même temps, il faut que tous les groupes armés qui se trouvent dans le nord du pays, s’en tiennent à leur parole, se conforment aux engagements pris à Alger, de travailler avec nous pour faire en sorte que le nord du Mali retrouve la paix civile, que les populations que nous avons la mission de protéger n’aient plus à souffrir, n’aient plus à être menacées dans leur quotidien, dans leur chair parfois, c’est vraiment quelque chose que nous ne devons jamais oublier », a-t-il ajouté. De son côté, le Représentant spécial adjoint du Secrétaire général au Mali et Chef par intérim de la MINUSMA, Arnauld Akodjénou, a exprimé sa consternation face à cet « acte de terrorisme lâche et odieux ». « Ces crimes ne doivent pas rester impunis. Cette violence doit cesser immédiatement et la MINUSMA interpelle encore une fois tous les acteurs impliqués dans la recherche de solutions pour une paix durable d’assumer leur responsabilité pour un dénouement rapide de cette crise qui n’a que trop duré », a souligné M. Akodjénou.

Partager

Articles Récents

Trafic SNCF interrompu entre Tarbes et Montréjeau

Des bus de substitution sont proposés pour rejoindre Tarbes La SNCF annonce ce jeudi l'interruption du trafic des trains entre…

26 janvier 2022

La fin de la “phase aigue” de la pandémie de COvid19 possible en 2022 selon l’OMS

Plus de 80 millions de cas de Covid-19 ont été recensés en neuf semaines, depuis l’arrivée du variant Omicron, a…

25 janvier 2022

Le recteur à Vic puis Campan pour la semaine Olympique dans les Hautes Pyréénes

Dans le cadre de la semaine Olympique et Paralympique, Mostafa Fourar, recteur de l’académie de Toulouse, se rendra dans les…

25 janvier 2022