Categories: France

Macron. ces étranges réductions accordées pendant la campagne présidentielle

Les étonnantes réductions accordées à Emmanuel Macron durant sa campagne. 30 %, 50 % et même 100 % : selon Mediapart, les comptes de campagne du candidat Macron révèlent d’importantes réductions sur la location du matériel et des salles de meeting. A l’origine de ces ristournes, le prestataire GL Events, numéro un français de l’événementiel, dirigé par Olivier Ginon. Selon Mediapart, Emmanuel Macron aurait bénéficié pendant sa campagne présidentielle d’importantes réductions de la part de l’entreprise d’Olivier Ginon, le « roi de l’événementiel ».

La société de ce patron lyonnais, GL Events, leader français de l’événementiel, apparaît régulièrement dans les comptes de campagnes du candidat Macron. Épinglée par la Commission nationale des comptes de campagnes et des financements politiques (CNCCFP), cette société aurait fait bénéficier à Emmanuel Macron d’un « pourcentage anormalement élevé » de promotions exceptionnelles. De 30 % à 100 % de remise Olivier Ginon et sa société GL Events ont loué pendant la campagne présidentielle plusieurs des salles dont ils détiennent les concessions à Paris, Lyon ou Clermont-Ferrand. Le prestataire a également mis à la disposition des équipes du candidat du matériel de meeting. Une facture en particulier, révèle Mediapart, a attiré l’attention de la CNCCFP : un rabais sur la location du matériel pour le meeting du 10 décembre 2016 à la porte de Versailles, où il prononcera son fameux « notre projet ! ».

Une facture initialement chiffrée à 39 490 euros qui, après réduction, ne coûtera que 29 663 euros au candidat. Soit une réduction de 22 %. Et ce n’est pas tout : d’autres prestations ont été réduites de façon beaucoup plus importante, de 30 % à 50 % voire parfois réduites de 100 %. Mediapart prend pour exemple le cas du meeting de la Mutualité du 12 juillet 2016, où la salle devait être louée pour un montant de 14 000 euros le jour des préparatifs. GL Events accorde une promotion inespérée : – 100 %, tout simplement. Le lendemain, jour du meeting, c’est une promotion de près de 15 000 euros qui sera accordée au candidat.

Ces remises exceptionnelles ont d’autant plus profité au futur président de la République qu’à l’époque des meetings cités dans le paragraphe précédent, le parti d’Emmanuel Macron n’avait pas encore procédé aux importantes levées de fonds qui ont suivi. Des remises « habituelles » dont n’a pas bénéficié François Fillon Interrogé par la CNCCFP en septembre 2017 à propos de ces remises exceptionnelles, Mediapart rapporte qu’Olivier Ginon a assuré à la commission que « les remises correspond[aient] à une négociation commerciale habituelle avec un organisateur d’événement ».

Pourtant, François Fillon, qui est également passé par GL Events pour des événements à Nice (Acropolis) ou à Lyon (Eurexpo), n’a pas bénéficié des mêmes réductions. D’abord silencieux sur la question, l’Élysée a fini par contacter Mediapart après publication de leur enquête. Selon le service presse de la présidence de la République, les tarifs de campagne ont été négociés par le pôle évenementiel d’En Marche !. « Au cours de la campagne présidentielle, le mouvement est parvenu à tenir les coûts des différents événements grâce à une approche agressive des négociations commerciales ». Assez agressive, donc, pour obtenir la gratuité de certaines prestations. « Jamais partagé aucun moment privé » À Lyon, fief du ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, les relations entre ce dernier, Olivier Ginon et Emmanuel Macron font beaucoup parler. Les Républicains locaux ont sollicité la chambre régionale des comptes pour tâcher de faire la lumière sur les moyens publics qui auraient été utilisés au profit du candidat Macron. Un événement en particulier attire l’attention : l’organisation d’une réception d’Emmanuel Macron à l’Hôtel de ville en juin 2016, alors qu’il était encore ministre de l’Économie.

Une opération prise en charge par la métropole et dont le matériel a été loué à GL Events. Quelle est la nature exacte des liens unissant le chef d’entreprise, cité dans les Panama Papers, au président de la République ? Emmanuel Macron, qui déclarait n’avoir « pas d’amis… » à Jean-Jacques Bourdin, assure par le moyen de son service de presse n’avoir « jamais partagé aucun moment privé » avec Olivier Ginon. Le Canard enchaîné révélait cependant début avril que GL Events avait notamment accueilli, le 18 novembre, le congrès de la République en marche, à l’Eurexo de Lyon dont elle détient la concession.

Le chef d’entreprise s’était alors défendu auprès de l’hebdomadaire satirique en ces termes : « vu la taille de notre groupe, c’est normal que les responsables politiques me reçoivent ». Comme le rappelle Mediapart, cette relation entre le PDG et Emmanuel Macron ne date pas de la campagne présidentielle. Le 24 avril 2015 déjà, le ministre de l’Économie qui n’était pas encore en campagne lançait un « comité stratégique de filière ». Son animation avait alors été confiée à… Olivier Ginon. Les étonnantes réductions accordées à Emmanuel Macron durant sa campagne. Label : Ça Zap – Zapping TV Date d’ajout : 28/04/2018

Partager

Articles Récents

Vers un record de chaleur ce mercredi à Tarbes

La météo de la semaine à Tarbes était annoncée véritablement estivale avec des fortes chaleurs, avant l’arrivée des orages. Ce…

18 mai 2022

Vers un contrôle technique des motos à l’automne

Le contrôle technique des deux-roues devra être en place d’ici au 1er octobre 2022 Le contrôle technique des deux-roues ne…

18 mai 2022

La gendarmerie du Gers lance un avis de recherche pour retrouver un ado de 15 ans

Le jeune homme aurait fugué depuis hier soir de son domicile de Ramouzens dans l'est du Gers Nouvel avis de…

17 mai 2022