Categories: Politique

Le Parti socialiste des Hautes Pyrénées en fête et au travail

Le Parti socialiste des Hautes Pyrénées a tenu ce dimanche sa Fête de la Rose à Andrest. Au menu : Garbure, chants Pyrénéen et politique.

L’année 2019 sera t elle celle de la renaissance d’un Parti socialiste affaibli depuis l’arrivée de Macron à la présidence de la République ? Pour tenter de répondre à cette question, le Parti socialiste des Hautes Pyrénées a organisé ce dimanche sa fête de la Rose avec deux invités : Rachid Témal, sénateur du Val d’Oise et ancien premier secrétaire du PS etGabrielle Siry, porte parole. Devant une centaine de militants, et sur la forme de questions réponses, les deux orateurs ont évoqué tour à tour, les élections européennes et la stratégie du PS. Avec un leitmotiv : un parti au travail pour préparer les futures échéances.

Stratégie pour les élections européennes

Rachid Témal a prôné une entrée en campagne rapide du Parti socialiste, qui, a t il rappelé, dispose d’un programme complet et acté par les militants pour l’avenir de l’Europe. Gabrielle Sirya rappelé que le PS visait une stratégie d’union de la gauche sur un socle commun. Et pointé les principaux thèmes de ce programme : taxation des géants de l’internet, révision de la règle des 3% de déficits publics pour en exclure les dépenses liées à la lutte contre le réchauffement climatique ou instauration d’un impôt sur la fortune au niveau européen.

De gauche à droite, Jérôme Marbot, Premier fédéral du PS 64, Maxime Lafaille, représentant des Jeunes Socialistes, Rachid Témal, sénateur et Christophe Cavaillès, premeir fédéral du PS65

Référendum d’initiative partagée sur l’impôt

Sénatrice socialiste des Hautes Pyrénées, Viviane Artigalas a tenu à rappeler le travail accompli par les parlementaires socialistes. Et en premier lieu la mise en marche de la procédure de référendum d’initiative partagée pour rétablir l’Impôt sur la Fortune. Elle a également indiqué que la situation de l’aéroport de Toulouse avait servi de contre exemple pour faire voter contre le projet de privatisation d’Aéroport de Paris souhaité par Emmanuel Macron et porté par Bruno Le Maire.

Garbure et chants Pyrénéens

Temps d’échange politique mais aussi heures de convivialité pour les militants socialistes venus des Hautes Pyrénées mais aussi desPyrénées Atlantiques ou de la Haute Garonne. Les organisateurs de cette fête de la Rose avaient tenu à faire découvrir deux spécialités locales : la garbure mais aussi les chants des Pyrénées qui ont rythmé ce repas surprise pour les convives d’un parti fort de ses militants, de ses dizaines de milliers d’élus locaux et de son fond doctrinal comme l’ont souligné les intervenants.

Cet article a été modifié le 12 février 2019 10 h 21 min

Partager
Publié par
Tarbes7.fr @tarbes7

Articles Récents

ils vont célébrer Lautréamont

Isidore Ducasse dit le comte de Lautréamont est l'un des plus célèbres enfant de Tarbes. Conférences, débats, tables rondes sont…

14 octobre 2019

Pluies, baisse des températures, vers une semaine automnale à Tarbes

Après l'épisode d'été indien Météo France envisage un changement de temps à partir de lundi sur tout le sud ouest…

14 octobre 2019

Tarbes et les Pyrénées en alerte aux orages violents

Météo France place 17 départements de l'ouest de la France en alerte orange aux orages. Les Hautes Pyrénées et les…

14 octobre 2019

Stéphanie Abbadie candidate aux élections municipales à Tarbes

Stéphanie Abbadie, députée suppléante LREM de Jean Bernard Sempastous a annoncé dimanche soir via facebook sa candidature aux prochaines élections…

14 octobre 2019

Un mort et un bébé grièvement blessé dans un accident de la route

Triste loi des séries cette année sur les routes de l'ancienne région Midi Pyrénées. Jeudi soir, une femme a perdu…

11 octobre 2019

Soleil et chaleur ce vendredi à Tarbes

Début d'un week end estival à Tarbes. Vendredi : première journée d'été indien. Les minimales sont annoncées à 9 degrés…

11 octobre 2019

Ce site utilise des Cookies