La Mongie, le siège réservé à Macron démonté par les saisonniers en colère

La Mongie, le siège réservé à Macron démonté par les saisonniers en colère
Vidéo

Les saisonniers des stations de ski sont en colère en raison de la réforme des indemnités chômages et la réforme des retraites. Après avoir manifesté à Tarbes, ils ont démonté le siège réservé à Emmanuel Macron sur une remontée mécanique de la station de ski de la Mongie où l’actuel chef de l’Etat a ses habitudes.

Emmanuel Macron est la cible de la colère des saisonniers des stations de ski. Ceux ci, nombreux dans les stations de ski craignent à la fois pour leurs indemnités chômages mais aussi pour leurs nouveaux droits à pension de retraite. “Les travailleurs saisonniers sont très précarisés par la nature même de leur contrat de travail : salaires bas, pénibilité, difficulté voire impossibilité d’accès à un logement décent ou encore non attribution d’une prime de précarité. Ajoutant à cette situation déjà fragilisée, le gouvernement, par l’ensemble de ces contre-réformes en matière sociale, va conduire un très grand nombre de ce salariat – dont on parle peu en termes de garanties collectives et d’acquis sociaux – vers encore plus de précarité” souligne t on au syndicat CGT où ce mouvement est particulièrement suivi. Pour faire entendre leurs revendications, les saisonniers ont déjà manifesté devant la préfecture des Hautes Pryénées à Tarbes. Ils sont passés à la vitesse supérieure ce lundi, et devant la presse, ont remisé le siège réservé au président de la République Emmanuel Macron sur l’un des télésièges de la station de ski de la Mongie.

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.