Categories: Politique

Fonctionnaires, pourquoi ils manifestent à Tarbes

Les organisations syndicales CFDT, CFTC, CFE-CGC, CGT, FAFP, FO, FSU, Solidaires, et UNSA de la Fonction publique appellent à la grêve et à des manifestations partout en France ce jeudi 9 mai. Ils veulent envoyer un signal au gouvernement à la veille de la discussion du projet de loi de réforme de la Fonction publique. Tous les syndicats font état de leur volonté d’une “action dans la durée“. Ce que l’intersyndicale reproche à ce texte souhaité par Emmanuel Macron :

“Le Double langage du gouvernement”

Dans un communiqué de presse, tous les syndicats pointent “une politique contraire aux intérêts de la population, néfaste pour les missions publiques et pour les agent-e-s.” Dans ce dossier les fonctionnaire estiment que le “gouvernement pratique le double langage en prônant la modernisation de la Fonction publique et le respect des agent-e-s public-que-s, alors même qu’il ne revalorise pas leur rémunération, qu’il supprime des postes, engendrant une forte dégradation des conditions de travail, et veut affaiblir leurs droits et garanties“. Le pouvoir exécutif qui ne tient pas grand compte “des organisations syndicale” souligne-t-on de la CGT à la CFDT.

Augmentation du point d’Indice

Les personnels, avec leurs organisations syndicales, revendiquent l’augmentation de la valeur du point d’indice afin d’améliorer leur pouvoir d’achat, la suppression du jour de carence et rappellent leur opposition aux 120 000 nouvelles suppressions de postes annoncées.

Les points du projet de loi qui ne passent pas

  • la mise en place d’une instance unique en lieu et place des comités techniques et CHSCT, instance qui “risque de diluer et amoindrir les actions dans des domaines essentiels de la sécurité, de la santé et de la vie au travail”.
  • La suppression des compétences des CAP en matière de promotion et de mobilité.
  • Le recours au recrutement accru à tous les niveaux de contractuel-le-s, la précarité sera encore aggravée particulièrement avec des contrats de mission à durée déterminée pouvant être rompu à tout moment. Par ailleurs, aucune amélioration substantielle des garanties collectives ni sécurisation des parcours professionnels n’est envisagé pour les contractuel-le-s pas plus qu’un encadrement plus strict des conditions de recrutement et de formation. De plus, c’est l’égalité d’accès aux emplois publics et les garanties de neutralité de l’agent public qui sont menacées.

Cet article a été modifié le 9 mai 2019 10 h 09 min

Partager
Publié par
Tarbes7.fr @tarbes7

Articles Récents

Pluie Inondations, les Hautes-Pyrénées en alerte météo

Météo France place plusieurs départements de la région en alerte ce vendredi matin en raison du risque d'inondations consécutif aux…

17 mai 2019 8 h 53 min

Froid, pluie, neige sur les Pyrénées, retour de l’hiver ce vendredi à Tarbes

Journée radicalement différente à celle de jeudi pour cette journée du vendredi 17 Mai. Les températures sont en chute, la…

17 mai 2019 8 h 49 min

Boulevard des airs : l’album “Je me dis que toi aussi” triomphe

"Boulevard des airs" a vu le jour à Tarbes, dans les hautes-Pyrénées. Les membres du groupe sont des amis depuis…

15 mai 2019 14 h 18 min

Tarbes accueille la finale du championnat de France féminin de Rugby Toulouse Montpellier

Montpellier Toulouse : c'est la finale du championnat de France de rugby qui aura lieu samedi à Tarbes stade Maurice…

15 mai 2019 14 h 15 min

Fermeture des Hôpitaux de Tarbes et Lourdes, ils demandent un référendum local

Plusieurs élus se sont réunis ce lundi matin pour soutenir le création d'un hôpital unique entre Tarbes et Lourdes. Autour…

14 mai 2019 9 h 10 min

Rabastens. après son accident, il vole une voiture pour rentrer chez lui

Un conducteur a eu un accident de la circulation en fin de semaine dernière, de nuit, dans les environs de…

14 mai 2019 9 h 09 min

This website uses cookies.