EN IMAGES. Ce mystérieux nuage intrigue les internautes : fake ou pas ?

Il est apparu, brièvement, dans le ciel du Nevada, États-Unis, le 8 mars. Un photographe, Chrisy Grimes, était là pour le saisir au vol. Ce « horseshoe vortex », ou « tourbillon en fer à cheval », est, selon la très officielle Cloud Appreciation Society, l’un des nuages les plus rares et les plus fugaces qui soient. Cette photo a soulevé nombre de questions chez les internautes. Décryptage. Levez les yeux au ciel – pour une fois, on ne vous en fera pas le reproche. Et regardez les incroyables phénomènes que notre atmosphère est capable de créer avec un peu d’air et d’eau. Des nuages hallucinants nous passent sans cesse au-dessus de la tête, couleurs et formes de rêve ou de cauchemar, selon les jours. Prenez les mammatus (photo ci-dessous). Le nom est évocateur. Leur forme aussi. Classiquement, le dessous d’un nuage est à peu près plat : l’air chaud et humide qui s’élève se condense à une température, donc une altitude donnée. Mais des poches de gouttes d’eau ou de glace se forment parfois et descendent avant de s’évaporer dans l’air sec, notamment au sein de systèmes orageux violents et instables.




Et voilà formées ces (fausses) douceurs cotonneuses. Rarissime et fugace Mais c’est bien le plus rare de tous les nuages, le « horseshoe vortex », ou « tourbillon en fer à cheval », qu’a photographié Chrisy Grimes, le 8 mars près de Battle Moutain, au Nevada, États-Unis. Ce phénomène rarissime est aussi fugace : on ne peut généralement guère l’admirer plus de 15 minutes, selon la Cloud Appreciation Society. Évidemment, l’image pose question. Et nombre d’internautes ont relevé sa forme inhabituelle. D’ordinaire (si l’on peut dire pour un tel phénomène), il a une forme plus arrondie – en forme de fer à cheval, précisément. Ici, on est plus près de l’agrafe murale – étrange. Quoi qu’il en soit, la façon dont ce vortex se forme est connue. Il s’agit en fait d’un cousin, plus petit, plus faible, d’une tornade ou d’une trombe. Pour qu’il apparaisse, et pour schématiser, il faut : un nuage à la base plate, généralement un cumulus, qui se déplace au-dessus d’une couche d’air chaud ascendant. Car celui-ci étant plus léger, il monte, tourbillonne et vient rencontrer la couche d’air qui le surplombe. Le vortex est alors pris dans la direction de ce flux, perd peu à peu de la vitesse et redescend. Ainsi naît cette forme en arc de cercle. EN IMAGES. Ce mystérieux nuage intrigue les internautes : fake ou pas ? Label : Ça Zap – Zapping TV Date d’ajout : 12/03/2018

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.