Déconfinement, les gendarmes alertent sur les fausses brigades sanitaires

Déconfinement, les gendarmes alertent sur les fausses brigades sanitaires
Image par Moritz Bechert de Pixabay

En ce premier jour de confinement, les gendarmes alertent sur de nouveaux risques d’escroquerie. Avec un scénario : de fausses brigades sanitaires.

Pendant le confinement, les tentatives d’escroquerie se sont multipliées via internet. Désormais avec le déconfinement progressif, les forces de l’ordre alertent sur de nouvelles formes d’infractions liées à la situation. Avec un scénario déjà envisagé : “des arnaqueurs pourraient profiter de la mise en place des brigades sanitaires pour tenter de récupérer des données personnelles. attention aux tentatives de #phishing (ou hameçonnage) qui exploiteront la mise en place du suivi des cas contacts pour se faire passer pour des brigades sanitaires et tenter de voler des données personnelles“. Pour tenter de limiter les opérations malveillantes à destination du public à risque qui aurait pu être en contact avec une personnes diagnostiquée porteuse du virus Covid 19, la Direction générale de la santé (DGS) a indiqué que celles-ci seront contactées uniquement par téléphone, et non par SMS, pour qu’un accompagnement spécifique leur soit apporté.

Autre risque lié à cette période de déconfinement : le retour dans une éventuelle résidence secondaire cambriolée. Là encore les gendarmes conseillent les victimes : “Si malheureusement, vous avez été victime de cambriolage, NE TOUCHEZ À RIEN et appelez votre brigade de gendarmerie ou le commissariat de police dont vous dépendez”.

1 Rétrolien / Ping

  1. L'Hôpital de Tarbes alerte sur les tentatives d'escroquerie par téléphone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.