Coronavirus. Des petites entreprises se voient refuser les prêts garantis par l’Etat

Coronavirus. Des petites entreprises se voient refuser les prêts garantis par l'Etat
Image par Jan Vašek de Pixabay

Pour éviter le naufrage de nos entreprises, 300 milliards d’euros de prêts sont garantis par l’Etat. Pourtant plusieurs milliers d’entreprises ne peuvent pas en bénéficier. Comment l’expliquer ? Ces sociétés “recalées” peuvent-elles s’appuyer sur d’autres dispositifs ? 

Pourtant, Le président de la République avait annoncé le 16 mars un dispositif de garantie de l’Etat de 300 milliards d’euros pour des prêts accordés par les banques afin de répondre aux besoins de trésorerie des entreprises impactées par la crise du coronavirus.

Ce prêt de trésorerie ouvert à tous les acteurs économiques, tel que présenté par les services du gouvernement devait pouvoir couvrir jusqu’à trois mois de chiffre d’affaires. Avec une garantie de l’Etat à hauteur de 70 à 90%, selon la taille de l’entreprise : avec une première étape prévue dans la procédure : l’accord de sa banque. En pratique, de nombreux chefs d’entreprise font état de refus.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.