Consommation et importations plombent la croissance en France

La consommation des ménages et les importations plombent la croissance en France.

L’INSEE vient de dévoiler ses statistiques économiques pour le premier trimestre 2014. La croissance est nulle à 0,0%. Elle est plombée en France par les exportations et la consommation des ménages orientée à la baisse. Seule bonne nouvelle, la production des entreprises est orientée à la hausse. Au premier trimestre 2014 notent les statisticiens de l’INSEE : les dépenses de consommation des ménages reculent (–0,5 % après +0,2 %). Les dépenses de consommation alimentaire se retournent (–0,9 % après +0,8 %). Des statistiques qui s’expliquent notamment par un ralentissement de la consommation de tabac conséquence des dernières fortes hausses décidées par le gouvernement.

Du côté des entreprises, un léger rayon de soleil pour l’économie française : au premier trimestre 2014, la production totale de biens et services croît de 0,2 %, au même rythme que fin 2013. La production de biens manufacturés se redresse (+1,0 % après 0,0 %), notamment dans la branche « cokéfaction-raffinage ». Dans le même temps, la production de services marchands progresse modérément (+0,3 % après +0,4 %). En revanche l’activité dans la construction recule (–1,5 % après –0,3 %). De même, la production en « énergie-eau-déchets » baisse de nouveau du fait de faibles dépenses de consommation de chauffage.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.