Monde

Climat : le nombre de catastrophes a été multiplié par cinq en 50 ans (ONU)

Ouragans, tempêtes, inondations sécheresses et canicules sont devenues de plus en plus fréquentes et intenses, a confirmé jeudi l’ONU dans un nouveau rapport.

Selon ce nouvel atlas publié par l’Organisation météorologique mondiale (OMM), le nombre de catastrophes d’origine météorologique, climatique ou hydrologique a bondi au cours des 50 dernières années. Les catastrophes météorologiques ont causé plus de dégâts mais moins de décès grâce à de meilleurs systèmes d’alerte.

Ouragans, tempêtes, inondations sécheresses et canicules

Mais généralement, une catastrophe a été enregistrée en moyenne par jour au cours des 50 dernières années, entraînant quotidiennement le décès de 115 personnes et des dégâts se chiffrant à 202 millions de dollars.

« Le nombre de phénomènes météorologiques, climatiques et hydrologiques extrêmes continue de progresser. Du fait du changement climatique, ils deviendront plus fréquents et plus violents dans de nombreuses parties du monde », a déclaré le Secrétaire général de l’OMM, Petteri Taalas, dans un communiqué.

Selon l’Atlas de l’OMM, qui répertorie le nombre de morts et les pertes économiques dues aux phénomènes météorologiques, climatiques et hydrologiques extrêmes de 1970 à 2019, plus de 11.000 catastrophes attribuées à ces phénomènes ont été signalées au cours de ces cinq dernières décennies dans le monde, faisant un peu plus de deux millions de morts.

Plus de 150 000 morts en Europe

Durant cette période, les facteurs météorologiques, hydrologiques et climatiques ont été à l’origine de la moitié de toutes les catastrophes, de 45% de tous les décès et de 74 % de toutes les pertes économiques dont il a été rendu compte. « Nous devons donc nous attendre à davantage de vagues de chaleur, de périodes de sécheresse et de feux de forêt tels que ceux qui ont sévi récemment en Amérique du Nord et en Europe », a ajouté M. Taalas.

A ce sujet, les 1.672 catastrophes enregistrées en Europe ont causé 159.438 morts et entraîné des pertes économiques s’élevant à 476,5 milliards de dollars. Bien que les catastrophes enregistrées soient dues principalement aux crues (38%) et aux tempêtes (32%), ce sont les températures extrêmes (canicule) qui ont été à l’origine du plus grand nombre de morts (93%), avec 148.109 victimes au cours de ce demi-siècle.

Cet article a été modifié le 2 septembre 2021 9 h 12 min

Partager

Articles Récents

Trafic SNCF interrompu entre Tarbes et Montréjeau

Des bus de substitution sont proposés pour rejoindre Tarbes La SNCF annonce ce jeudi l'interruption du trafic des trains entre…

26 janvier 2022

La fin de la “phase aigue” de la pandémie de COvid19 possible en 2022 selon l’OMS

Plus de 80 millions de cas de Covid-19 ont été recensés en neuf semaines, depuis l’arrivée du variant Omicron, a…

25 janvier 2022

Le recteur à Vic puis Campan pour la semaine Olympique dans les Hautes Pyréénes

Dans le cadre de la semaine Olympique et Paralympique, Mostafa Fourar, recteur de l’académie de Toulouse, se rendra dans les…

25 janvier 2022