Categories: France

Le chômage explose en France sous l’état d’urgence sanitaire Coronavirus

Les statistiques du chômage sous l’état d’urgence sanitaire pour cause de pandémie de Coronavirus viennent de tomber. Et, sans surprise, ils sont très mauvais.

Au 7 avril 2020, en raison du coronavirus, 692 000 demandes d’activité partielle ont été déposées par 669 000 établissements, représentant 586 000 entreprises. Le nombre de dossiers a ainsi été multiplié par 2 par rapport au 31 mars. Ces demandes concernent 6,3 millions de salariés (soit une hausse de 2,6 millions en une semaine), pour un total de 2,7 milliards d’heures chômées demandées (+1,1 milliard en une semaine). Cela représente en moyenne 425 heures chômées demandées par salarié (soit plus de 12 semaines à 35 heures hebdomadaires).

En termes de secteur d’activité, l’activité partielle est principalement demandée par des établissements du commerce et de la réparation des automobiles (22,5 %), de l’hébergement et de la restauration (14,7 %), de la construction (14,2 %), et des activités de services spécialisés, scientifiques et techniques (12,9 %) Ces quatre secteurs concentrent 64 % des demandes, 58 % des effectifs concernés et 60 % des heures chômées demandées depuis le 1er mars.
Les deux régions ayant reçu le plus de demandes d’activité partielle sont l’Ile-de-France (20,2 %) et Auvergne-Rhône-Alpes (13,1 %). L’Occitanie représente 9.4% des demandes.

Cet article a été modifié le 8 avril 2020 13 h 36 min

Partager

Articles Récents

Gratuité des stationnements à Tarbes pour les fêtes de Noël

La mairie de Tarbes annonce la gratuité des stationnements en surface comme parking Brauhauban, plusieurs jours en cette veille de…

1 décembre 2021

Pyrénées, 500 kilos de cannabis découverts à la disqueuse

Dans la soirée du 1er novembre, la brigade des douanes du Perthus a procédé sur l'autoroute A9 au contrôle d'un…

1 décembre 2021

Covid 19 – le taux d’incidence 10 fois supérieur au seuil d’alerte

499 cas positifs à la Covid 19 pour 100 000 habitants Le département des Hautes Pyrénées fait face, de plein…

1 décembre 2021