La Chine lève l’embargo sur la viande bovine Française

Suite à la visite du Premier ministre Bernard Cazeneuve en Chine, le Gouvernement chinois vient d’annoncer la levée partielle de l'embargo qui frappait la viande bovine française à la suite de la crise de l’ESB (maladie dite de la vache folle). Cette décision prise près de 9 ans après la reconnaissance par l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) du statut de pays « à risque maîtrisé » de la France était très attendue, et s’appliquera à la viande désossée des bovins âgés de moins de 30 mois. Cette annonce du gouvernement chinois, qui fait suite à celle de plusieurs pays depuis 2015, notamment le Vietnam, l’Afrique du Sud et Singapour, est une très bonne nouvelle et conforte "les efforts continus du gouvernement pour la promotion à l’international de l’élevage français" a t on indiqué du côté du gouvernement.
Une très bonne nouvelle pour la filière agricole réunie au salon de l'agriculture.

Suite à la visite du Premier ministre Bernard Cazeneuve en Chine, le Gouvernement chinois vient d’annoncer la levée partielle de l'embargo qui frappait la viande bovine française à la suite de la crise de l’ESB (maladie dite de la vache folle). Cette décision prise près de 9 ans après la reconnaissance par l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) du statut de pays « à risque maîtrisé » de la France était très attendue, et s’appliquera à la viande désossée des bovins âgés de moins de 30 mois. Cette annonce du gouvernement chinois, qui fait suite à celle de plusieurs pays depuis 2015, notamment le Vietnam, l’Afrique du Sud et Singapour, est une très bonne nouvelle et conforte "les efforts continus du gouvernement pour la promotion à l’international de l’élevage français" a t on indiqué du côté du gouvernement.
Une très bonne nouvelle pour la filière agricole réunie au salon de l’agriculture.
Suite à la visite du Premier ministre Bernard Cazeneuve en Chine, le Gouvernement chinois vient d’annoncer la levée partielle de l’embargo qui frappait la viande bovine française à la suite de la crise de l’ESB (maladie dite de la vache folle). Cette décision prise près de 9 ans après la reconnaissance par l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) du statut de pays « à risque maîtrisé » de la France était très attendue, et s’appliquera à la viande désossée des bovins âgés de moins de 30 mois. Cette annonce du gouvernement chinois, qui fait suite à celle de plusieurs pays depuis 2015, notamment le Vietnam, l’Afrique du Sud et Singapour, est une très bonne nouvelle et conforte “les efforts continus du gouvernement pour la promotion à l’international de l’élevage français” a t on indiqué du côté du gouvernement.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.