Bernard de la Villardière charge TPMP et Hanouna !

« Un traquenard mûrement préparé » : Bernard de la Villardière charge TPMP et Hanouna ! Le présentateur d’« Enquête exclusive » sur M6 revient sur son passage dans « Touche pas à mon poste », le 26 février dernier, marqué par un « clash » sur le voile musulman. Le journaliste et producteur n’a pas apprécié. Il le fait savoir dans une tribune accusatrice publiée, lundi 5 mars, sur le site du Figaro. Il n’a pas aimé. Mais alors pas du tout. Bernard de la Villardière, figure de M6 avec son émission « Enquête exclusive » s’est fendue d’une tribune assassine, publiée lundi sur le site du Figaro, après son passage dans « TPMP » sur C8, le 26 février dernier. Un débat sur le voile qui s’envenime Ce soir-là, il était « en service commandé » sur le plateau de Cyril Hanouna pour faire la promotion d’un documentaire sur les forces françaises en Guyane diffusé le soir même sur la chaîne du groupe Canal. Mais tout ne s’est pas passé comme il l’avait prévu.





Autour de la table, le débat a dévié sur le voile musulman. Le ton est monté entre le journaliste de la 6 et les chroniqueurs de la 8. Résultat : un « clash » violent qui a fait causer dans le Landerneau médiatique. « Moi je vais être très honnête avec vous. Je n’aime pas du tout ce que vous faites. Je trouve que vous abordez les sujets avec une fausse neutralité qui, pour moi, masque une idéologie que vous déversez dans des pseudo-reportages qui, à mon avis, sont des tribunes », avait notamment lancé Rokhaya Diallo. « Les femmes ont parfaitement le droit de porter le voile, avait répondu en substance Bernard de la Villardière. Mais j’ai parfaitement le droit de dire que le voile, c’est une régression de mon point de vue dans un pays où on essaie de faire en sorte qu’il y ait une égalité entre les droits des femmes et des hommes. » « Je suis au mieux un homme dépourvu d’élégance, au pire un salaud » Ça, c’est pour le fond. Mais le présentateur est surtout particulièrement courroucé par la forme. « Cette invitation (sur le plateau de TPMP) est en fait un traquenard mûrement préparé, dénonce-t-il. […] La société médiatique dévore ses propres membres pour satisfaire son goût du spectacle et nourrir le buzz. » « En quelques minutes, des chroniqueurs presque unanimes vont offrir un florilège des méthodes de diabolisation et d’instrumentalisation qui permettent à une certaine caste de disqualifier toute opinion différente de la leur, déplore-t-il.



Je déclare que de mon point de vue, le hijab est une régression. On m’accuse de vouloir l’interdire, ce qui n’est pas mon propos. […] L’affaire est entendue : je suis au mieux un homme dépourvu d’élégance, au pire un salaud. » « Sottise teintée de vulgarité » Bernard de la Villardière s’en prend ensuite à la formule de l’émission de Cyril Hanouna. « Ces shows où la vacuité intellectuelle le dispute au conformisme sous prétexte de compassion et d’ouverture d’esprit », tacle-t-il. Sans épargner l’animateur et sa « petite bande » de chroniqueurs. « Si leur sottise teintée de vulgarité ne mérite que des haussements d’épaules, leur ignorance fait assurément des dégâts », lâche-t-il. « Je ne regarde jamais le talk-show de Monsieur Hanouna », poursuit-il. Avant de conclure sa tribune, le journaliste et producteur souligne que le replay de son passage dans l’émission n’est pas disponible sur le site de la chaîne. « Le buzz a d’ailleurs été si négatif pour l’image de l’émission que C8 a supprimé le replay. J’y vois le signe rassurant que l’opinion publique ne s’en laisse plus compter », commente-t-il. Il assure, en outre, avoir « reçu un grand nombre de messages de soutien » après le débat ainsi qu’avoir eu « les réseaux sociaux largement en [sa] faveur ». Une chose est sûre, on ne risque pas de revoir de sitôt Bernard de la Villardière sur le plateau de Cyril Hanouna. Label : Ça Zap – Zapping TV Date d’ajout : 06/03/2018

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.