Barrage de Sivens : des violences à Nantes, Albi et Gaillac

Au lendemain du décès de Rémi Fraisse sur le site de Sivens, plusieurs manifestations ont dégénéré en France.

Le décès de Rémi Fraisse sur le site du barrage contesté de Sivens dans le Tarn a provoqué une vague de colère dans toute la France. Plusieurs manifestations ont été organisées lundi soir en France. Elles ont dégénéré à Nantes, Albi ou Gaillac. Selon la presse, des affrontements violents ont eu lieu à Nantes, ville proche d’un autre centre de contestation, Notre Dame des Landes- entre certains manifestants et les forces de l’ordre. A Albi, à quelques kilomètres du site de Sivens, les forces de l’ordre massées à proximité de la Préfecture du département ont fait face à des manifestants parfois violents. Dimanche soir, le centre ville de Gaillac avait été saccagé par plusieurs casseurs. Des dégradations avaient notamment visé le monument aux morts de la ville. A Toulouse, plusieurs dizaines de personnes se sont rassemblées dans le calme sur la place du Capitole.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.