Anti OGM : Royal et Le Foll confirment l'interdiction des OGM

Un commando anti OGM a procédé à une série d'arrachages sur une parcelle située à Saubens au Sud de Toulouse Photo (c) Google Maps
Un commando anti OGM a procédé à une série d’arrachages sur une parcelle située à Saubens au Sud de Toulouse Photo (c) Google Maps

Des militants anti-OGM ont procédé ce vendredi 2 mai à l’arrachage de plants de maïs transgéniques sur une parcelle située à Saubens au Sud de Toulouse(31). Ségolène Royal et Stéphane le Foll ont tenu à réagir à cette action commando pour préciser qu’ “il s’agit d’une parcelle semée avant l’arrêté d’interdiction du 14 mars 2014 et notifiée ultérieurement au ministère de l’agriculture”. “Un second exploitant a également transmis une déclaration de mise en culture de maïs MON 810. Les semences ont été achetées en Espagne.” a t on précisé dans l’entourage des deux ministres.

Des inspections ont été immédiatement réalisées par les services régionaux de contrôle du ministère de l’agriculture afin d’enquêter sur l’origine des semences, les parcelles concernées et les conditions du semis. Des prélèvements ont par ailleurs été réalisés sur toutes les parcelles emblavées en maïs sur les exploitations concernées ont annoncé les deux ministres dans un communiqué conjoint.
“Les résultats intermédiaires des analyses semblent confirmer qu’il s’agit de maïs OGM. Les résultats définitifs sont attendus pour le début de la semaine prochaine” précise le gouvernement.
“S’il s’avère que ces semis sont bien OGM, la réglementation prévoit leur destruction afin d’éviter tout risque de dissémination” ont souligné Ségolène Royral et Stéphane Le Foll qui ont tenu a “rappeler leur position de fermeté constante sur la question de l’interdiction des OGM”.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.