7 arrestations à Bagnères de Bigorre après une série de violences

7 arrestations à Bagnères de Bigorre après une série de violences
Par Kevin.BTravail personnel, CC BY-SA 4.0, Lien

Deux hommes dont un candidat aux élections municipales avaient été roués de coup par plusieurs jeunes. Les gendarmes ont lancé un vaste coup de filet et découvert de la drogue.

Depuis la fin du confinement, un groupe de jeunes majeurs et mineurs se réunissaient régulièrement le soir et généraient des nuisances sonores et tapages, engendrant de très nombreuses interventions des gendarmes de Bagnères de Bigorre et la colère des riverains. Le 20 juin dernier, appelés sur un énième tapage, les gendarmes de la brigade de gendarmerie de Bagnères de Bigorre arrivent sur les lieux d’une bagarre généralisée dans le centre ville à proximité de la rue de Bégole. Sur place, se trouve une vingtaine de jeunes, dont une dizaine “passe à tabac” deux hommes de 43 et 52 ans. Ces deux personnes rentraient tranquillement chez elles avec leur compagne.

Une enquête judiciaire est immédiatement ouverte le 20 juin dans le temps de la flagrance et, le 24 juin 2020, les gendarmes de la compagnie de gendarmerie de Bagnères-de-Bigorre procèdent à l’interpellation simultanée de 7 personnes et les placent en garde à vue grâce à la mise sur pied d’un dispositif conséquent d’une quarantaine de gendarmes, appuyés par les équipes spécialisées dans les interpellations.
Au cours des perquisitions effectuées à leur domicile, des produits stupéfiants sont également saisis et font l’objet de procédures distinctes. Au cours des auditions, un jeune majeur est également rapidement mis hors de cause
Le 25 juin 2020, deux majeurs sont présentés devant monsieur le procureur de la République puis devant le tribunal judiciaire de Tarbes où ils seront jugés en comparution immédiate. Ils seront condamnés à 18 mois de prison dont 12 mois ferme avec délivrance d’un mandat de dépôt à l’audience pour rejoindre la maison d’arrêt de Tarbes. Les deux mineurs sont présentés au juge des enfants et mis en examen puis placés sous contrôle judiciaire strict. Enfin, deux autres mineurs seront convoqués ultérieurement devant le juge des enfants.

2 Commentaires

  1. Cela fait peur! On récupère la merde dans nos campagnes ! Et les parents ils sont où eux aussi devraient être jugés ! Commençons par la base ! Quand on voit que les flics ne bougent pas le petit doigt pour tout ces drogués parce qu ils sont pas solvable . Je suis maman et j ai peur qu’il grandissent dans cette France où les cas sociaux on tout les droits etc….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.