Vers une zone tampon entre Syrie et Turquie ?

Kobané – Le Président de la République François Hollande et le Président turc Recep Tayyip Erdoğan se sont entretenus par téléphone et ont évoqué la situation alarmante au Nord de la Syrie, notamment dans la ville de Kobané. Hollande s’est dit favorable à l’installation d’une zone tampon entre Syrie et Turquie sans toutefois en préciser les contours.

Kobané, ville du nord de la Syrie est sur le point de tomber entre les mains des djiahdistes de l’Etat Islamique. Face à l’urgence de la situation, François Hollande a tenu à s’entretenir avec le président de la Turquie. La Turquie qui a massé des troupes sur sa frontière sans toutefois se décider à soutenir les combattants kurdes en lutte à Kobané contre les djiahdistes. “Ils ont constaté leur pleine convergence de vues sur la nécessité d’aider davantage l’opposition syrienne modérée en lutte à la fois contre Daech et contre le régime de Bachar el-Assad. Le Président de la République a insisté sur la nécessité d’éviter le massacre des populations au Nord de la Syrie. Il a apporté son soutien à l’idée avancée par le Président Erdoğan de créer une zone tampon entre la Syrie et la Turquie pour accueillir et protéger les personnes déplacées” a déclaré l’Elysée à l’issue de cet échange téléphonique.

“S’agissant de la situation en Irak, le Président de la République et le Président turc ont rappelé leur soutien à l’action menée par les combattants engagés dans la lutte contre Daech. Ils ont souligné qu’il n’y aurait de solution durable en Irak que politique, avec la pleine intégration de la population sunnite et de ses représentants” a poursuivi l’entourage de François Hollande.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.