Vague d’escroqueries dite au rétroviseur cassé dans le Gers

Vague d'escroqueries dite au rétroviseur cassé dans le GersPhoto Archives

La gendarmerie du Gers alerte sur une recrudescence des tentatives d’escroquerie dite au rétroviseur dans le département du Gers.

Les gendarmes du Gers viennent de lancer une alerte face à la hausse des cas d’escroquerie dite au rétroviseur dans le département. Le système est simple : les escrocs simulent un accident de la circulation et accusent leur victime d’avoir abîmé leur rétroviseur sans qu’elle s’en aperçoive. L’escroc demande alors le nom de l’assurance de la victime et prétend avoir la même. Il fait mine d’appeler l’assureur, mais contacte en réalité un complice qui indique qu’il est préférable de s’arranger à l’amiable en payant tout de suite. Cette solution permettrait d’éviter de payer la franchise au prix annoncé comme étant exorbitant. Dans certains cas et face à l’hésitation de la victime, l’escroc peut même aller jusqu’à inventer un délit de fuite pour intimider sa victime en faisant planer la menace d’une suspension de permis.

Face à cette situation la gendarmerie appelle les automobilistes à la vigilance. Et prodigue quelques conseils simples à suivre : 1/ Sensibilisez les personnes âgées 2/ En cas d’accident, établissez toujours un constat 3/ Ne donnez jamais d’argent liquide 4/ Appelez vous même votre assureur.

Be the first to comment on "Vague d’escroqueries dite au rétroviseur cassé dans le Gers"

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.