tarbes7.fr

Menu

Raymond Erraçarret, ancien maire communiste de Tarbes est mort

Raymond Erraçarret, maire communiste de Tarbes de 1983 à 2001 est mort, annonce ce Samedi matin Marie Pierre Vieu
Raymond Erraçarret, est un homme politiquefrançais, membre du Parti communiste français, maire de Tarbes de 1983 à 2001 est décédé annonce la députée européenne, et conseillère municipale communiste de Tarbes Marie Pierre Vieu ce samedi matin.
En 1983, il figurait sur la liste du maire sortant Paul Chastellain (PCF), réélu au second tour avec 55 % des suffrages face à Jean Journé (UDF). Mais Paul Chastellain étant brutalement décédé le soir même du dépouillement, Raymond Erraçarret fut élu maire quelques jours plus tard par le conseil municipal.
En 1989, à la tête d’une liste PCF homogène, il arriva en tête du premier tour des municipales avec 36 % des suffrages, devant la liste UDF-RPR menée par Jean Journé qui obtint 30 %, et la liste PS-MRG de Pierre Forgues, qui se classa troisième avec 27 %. Au second tour, il l’emporta face à Jean Journé par 54 % à 46 %.
En 1995, il fut une dernière fois réélu à la tête de la ville avec 51 % des voix face à Gérard Trémège (UDF-RPR).
Mais il fut battu par le même adversaire en 2001, pour 26 voix d’écart (49,9 % contre 50,1 % à la liste de droite). Raymond Erraçarret continua de siéger en tant que conseiller municipal d’opposition de 2001 à 2008, avant de se retirer de la scène politique tarbaise.
Conseiller général de Tarbes 1 (de 1979 à 1985) puis de Tarbes 3 (de 1988 à 2001), Raymond Erraçarret fut également candidat à plusieurs reprises à des élections législatives dans les Hautes-Pyrénées, en 1981, 1986 et 1993. (Avec Wikipedia)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.