Categories: Economies

Néonicotinoïdes, un risque persistant pour les abeilles

Depuis 2013, un moratoire de l’Union européenne (UE) impose des restrictions à l’usage de trois néonicotinoïdes jugés nocifs pour les abeilles dans les cultures prisées de ces insectes. Cependant, des chercheurs du CNRS, de l’Inra et de l’Institut de l’abeille (ITSAP) viennent de montrer que des résidus de ces insecticides, notamment l’imidaclopride, restent détectables dans le nectar de colza de 48 % des parcelles étudiées, avec d’importantes variations selon les années. L’évaluation du risque pour les abeilles, basée sur les modèles et paramètres des agences sanitaires, a montré que 3 années sur 5, jusqu’à 12 % des parcelles présentaient une contamination pouvant entrainer la mort de 50 % des abeilles et bourdons les visitant.

Cet article a été modifié le 27 novembre 2019 10 h 44 min

Partager

Articles Récents

Municipales à Tarbes. Hervé Charles appelle à un plus large rassemblement

Tarbes Citoyenne Ecologique et Solidaire rassemble le PC, EELV, Ensemble, Générations et le PS pour les élections municipales à Tarbes.…

12 décembre 2019

Inondations. Tarbes et les Hautes Pyrénées en alerte vigilance orange

Météo France place deux départements en alerte météo vigilance orange pour risques Inondations. Sont concernés ce jeudi 12 décembre, les…

12 décembre 2019

Retraites. Philippe réussit l’union contre son projet

Le premier ministre Édouard Philippe a détaillé sa réforme des retraites. La CFDT et l'Unsa sont désormais vent debout contre…

11 décembre 2019

Ce site utilise des Cookies