Lycéen tué aux Lilas. Deux lycées toujours paralysés

Six jours après le meurtre d’un lycéen aux Lilas (Seine-Saint-Denis), les enseignants des deux établissements concernés poursuivaient jeudi leur mouvement de mobilisation. Six jours après le meurtre d’un lycéen de 15 ans aux Lilas (Seine-Saint-Denis), les enseignants des deux établissements concernés poursuivaient jeudi leur mouvement de mobilisation, avec un arrêt des cours et des appels à manifester, a-t-on appris de sources concordantes. « Il ne s’agit pas d’un fait divers sur la voie publique, mais d’un homicide sur le temps scolaire », dénonce Gabriel Lattanzio, enseignant au lycée Paul Robert des Lilas, qui a manifesté jeudi avec « 80 collègues » devant les locaux d’Est Ensemble, l’établissement public territorial où se tenait une réunion sur la prévention de la délinquance. Les personnels à l’arrêt Deux délégations du collège Marie Curie et du lycée Paul Robert seront reçues vendredi par le recteur, à Créteil. Enseignants et parents d’élèves appellent à un rassemblement à 17 h. Jeudi, la majorité des personnels poursuivaient leur mouvement d’arrêt de travail, a indiqué le rectorat de Créteil à l’AFP, mouvement amorcé en début de semaine après la découverte d’un couteau à proximité du collège.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.