Les jeunes agriculteurs des Hautes Pyrénées ne veulent pas du traité CETA avec le Canada

Les jeunes agriculteurs du département des Hautes Pyrénées sont inquiets des conséquences des traités de libre échange signés entre l’Europe et le Canada -CETA-. Ils ont invité les parlementaires du département lundi soir pour leur faire part des désavantages du traité CETA. Quelques jours après l’adoption du texte en Conseil des ministres, le projet de traité doit encore être adopté par le Parlement pour ratification. Le CETA sera discuté la semaine prochaine devant la chambre des députés. Les jeunes agriculteurs de Bigorre seront ils entendus ? Ils craignent une déstabilisation de plusieurs filières : viandes bovines, viande porcine, volaille,sucre et éthanol. Des critiques semblables pourraient être formulées pour l’accord de libre échange entre l’Europe et le Mercosur.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.