Immobilier, actions, Or, quels placements en temps de crise

business-5475664_640
Image par Buffik de Pixabay

L’économie mondiale a régressé sous l’effet de la crise sanitaire du Covid19. Les échanges mondiaux ont fortement chuté, les marchés se sont effondrés et le PIB de nombreux pays s’est fortement contracté. Pourtant, avec la vaccination de masse, la sortie du tunnel est désormais visible. Le second semestre de l’année 2021 pourrait être celui du redémarrage économique et de la croissance retrouvée. Les investisseurs doivent envisager ce basculement pour profiter des opportunités à venir. Voici des idées de placements pour équilibrer son patrimoine.

Or et Immobilier valeurs refuges

Certains placements sont à risque, et il est habituel, pour ne pas subir les fluctuations, de ne pas investir son capital sur un seul marché. L’or, l’immobilier, les obligations d’Etat ou certaines actions, sont qualifiées de valeurs refuges. Achat Lingot d’or 1kg ou en plus petites quantités en fonction de ses liquidités, permet habituellement de se prémunir de la baisse des marchés actions et éventuellement de réaliser des plus values conséquentes.

Actions, marchés monétaires

Si les marchés actions ont baissé, les investisseurs envisagent désormais une reprise. Dans ce contexte de crise, des opportunités existent pour tout actionnaire attentif. Avec la reprise économique envisagée dès le second semestre et les changements géopolitiques consécutifs à la pandémie mondiale, le marché des devises pourrait également évoluer fortement et offrir des opportunités réelles.

Conseils de prudence

La gestion patrimoniale est complexe mais ne doit pas être risquée. Pour cela, il est préférable de prendre attache avec un professionnel, avocat, notaire ou conseiller patrimonial. Un principe simple doit guider tout mouvement de valeurs ou placements : diversifier ses investissements pour se prémunir de toute mauvaise surprise. Enfin, il est conseillé de bien suivre les marchés cibles. Pour cela, des publications financières quotidiennes, comme les journaux économiques, les publications des organismes internationaux (FMI, banques centrales ou OCDE) doivent être lues et analysées avec attention pour mettre en oeuvre une stratégie gagnante.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.