Tir de barrage des internautes contre le projet d’Hôpital Unique à Lanne

Hôpital Unique à Lanne, tir de barrage des internautes au projet porté par Trémège
Cet hôpital unique recevrait mathématiquement plus de patients mais le projet prévoit la suppression de 15 lits et 130 emplois. Photo Pixabay/166222

L’association politique de Pierre Lagonelle, candidat aux élections municipales à Tarbes, a présenté sa position sur le projet d’hôpital unique à Lanne. Les internautes ont fait part de leur mécontentement contre ce projet d’hôpital unique.

A lire Aussi : Projet d’hôpital Unique, le Parti socialiste demande de la clarté

L’hôpital unique de Lanne va entraîner la suppression de 15 lits et 130 postes mais ce projet a le soutien du maire de Tarbes, Gérard Trémège et du président du conseil départemental Michel Pélieu. Tous deux ont présenté et soutenu un voeux de leurs collectivités respectives à ce projet. En réaction aux demandes successives, du Parti socialiste, de la France insoumise mais aussi de nombreux élus locaux du département, Pierre Lagonelle, président de Tarbes pour tous, et proche du Modem, a tenu lui aussi, à préciser sa position dans un post publié dimanche soir. Elle a été publiée sur les réseaux sociaux. Sur l’un des groupes facebook les plus populaires des Hautes Pyrénées. Les internautes tarbais ont fait part de leur mécontentement à ce projet qui implique la fermeture des sites de Tarbes mais aussi de Lourdes.

A LIRE AUSSI : Maintien des urgences à Lourdes, le cri du coeur des élus

Un premier internaute rappelle que l’hôpital de Tarbes est de “type Fontenoy” et à ce titre finalement assez récent. Un autre pointe un projet “étrange voire inquiétant” qui devra “accueillir plus de monde avec moins de moyens” Un troisième réclame un “débat citoyen” sur un sujet qui concerne tous les Tarbais. ” On en reparlera au premier mort dans l’ambulance entre Tarbes et Lanne…” présage un autre. Pierre Lagonelle, proche du Modem mais candidat aux élections municipales contre l’actuelle majorité, a tenu a rappeler, à l’instar de plusieurs maires du nord du département que “les personnes qui habitent au fond des vallées ou les personnes qui habitent dans le Val d’Adour et vont devoir contourner tout Tarbes. Je ne vous souhaite pas de connaitre une urgence médicale“.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.