Face au terrorisme, l'Irak appelle à l'aide

Dans son discours à l’Assemblée générale des Nations Unies, le Président de l’Irak, Mohammed Fouad Massoum, s’est félicité vendredi du succès de la création d’un gouvernement d’union nationale en Irak, qui est une réaction du peuple irakien face au danger représenté par l’État islamique d’Irak et du Levant (EIIL). M. Massoum a rappelé que ce groupe occupe une partie du territoire irakien, commettant de nombreuses atrocités contre la population, et ciblant des individus et des communautés sur la base de leur appartenance ethnique et religieuse. « Cette organisation terroriste a d’énormes actifs financiers », a affirmé le Président irakien en ajoutant que la communauté internationale devrait s’atteler à mettre fin à l’exploitation illégale et au trafic des hydrocarbures auquel se livre l’EIIL. M. Massoum a souligné aussi que ce soi-disant califat attire de nombreux combattants venant de l’étranger, y compris de pays occidentaux. Le Président irakien a salué les appuis militaires apportés à son pays par les « pays amis de l’Irak », ce qui aura permis aux forces gouvernementales de reprendre du terrain sur l’EIIL. Le Président Massoum a par ailleurs dit que l’EIIL est un groupe qui a une influence transfrontalière et internationale, d’où le besoin, de former un front international uni contre ce groupe. « Éliminer le terrorisme en Irak sera un pas important vers la paix dans le monde », a-t-il souligné en expliquant que le temps était venu de voir toutes les promesses et engagements pris au cours des rencontres internationales sur l’Irak être traduits en réalité.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.