Categories: France

Attaque à la Préfecture de police de Paris. Castaner interdit un rassemblement en soutien à Mickaël Harpon

Le ministre de l’Intérieur dénonce une « infamie »

Un rassemblement en soutien à l’auteur de la tuerie à la Préfecture de police de Paris, prévu jeudi à Gonesse, va être interdit, a annoncé ce mercredi 9 octobre le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, qui dénonce une « infamie ». « La manifestation prévue à Gonesse en soutien à l’assassin de la préfecture de police est une infamie et une insulte à la mémoire de nos policiers. Je me suis entretenu avec le préfet du Val-d’Oise : le rassemblement va être interdit », a indiqué le ministre de l’Intérieur sur Twitter. Christophe Castaner a également annoncé son intention d’alerter la justice à la suite de propos tenus par l’organisateur de l’événement. « Propos odieux » « J’ai demandé que les propos odieux tenus par son organisateur soient dénoncés au procureur de la République, sur le fondement de l’article 40 du code de procédure pénale », a complété le ministre, toujours sur le réseau social.

Vers des poursuites pénales ?

Dans un message posté sur Facebook, Hadama Traoré, un activiste politique d’Aulnay-sous-Bois, affirme que l’auteur de la tuerie, Mickaël Harpon, « n’est pas un extrémiste religieux » et appelle à un rassemblement devant la mairie de Gonesse (Val d’Oise) de 13 h à 15 h jeudi. « Une demande de manifestation classique a bien été déposée par Hadama Traoré, l’analyse est en cours, nous allons rapidement donner une réponse », a déclaré la préfecture du Val d’Oise. Droite et extrême droite, mais aussi certains à gauche, étaient vent debout mercredi contre l’organisation de cet hommage au tueur de la préfecture de Paris, réclamant son interdiction et pour certains la poursuite de ses initiateurs. « Bien sûr il faut l’interdire » « Bien sûr il faut l’interdire, il n’y a même pas de question à se poser », a réagi Frédéric Péchenard, vice-président (LR) de la région Ile-de-France et ancien directeur général de la police nationale, sur LCI. « Comment croire qu’Emmanuel Macron pourrait lutter contre + l’hydre islamiste + alors qu’il n’arrive même pas à faire interdire une manifestation de soutien à l’assassin de quatre policiers organisée par un ver de terre ? », a demandé Marine Le Pen, la présidente du Rassemblement national, sur Twitter.

Cet article a été modifié le 9 octobre 2019 11 h 00 min

Partager

Articles Récents

la tempête Gloria arrive sur les Pyrénées

Attention si vous habitez dans les Pyrénées-Orientales, le passage de la tempête Gloria va être accompagné d’importantes chutes de neige! …

20 janvier 2020

Municipales, la circulaire Castaner interroge

C’est une circulaire qui rend fou de rage les opposants à La République en Marche. La circulaire dite Castaner, diffusée…

20 janvier 2020

Fugue de mineur, appel de la gendarmerie

La gendarmerie du Gers vient de publier un avis de recherche après une fugue. La Gendarmerie du Gers signale la…

20 janvier 2020

Ce site utilise des Cookies