Categories: Economies

Agriculteur dans les Pyrénées, un métier Passion

Vidéo

À 39 ans, Noël Comet est aux petits soins avec Ophélie et Oxygène, deux vaches gasconnes de son élevage qui seront aux Pyrénéennes, le 4e salon agricole français, organisé à Saint-Gaudens à partir de vendredi 14 septembre.

Chaque jour, le protocole est le même pour préparer les bêtes, avant la présentation au public. Un dressage essentiel pour appréhender le monde. “Ce n’est pas une corvée. Quand on est passionné, les choses se font plus facilement”, reconnaît l’intéressé. L’agriculture, Noël est tombé dedans à 14 ans. À l’époque, il décide d’aider son père sur l’exploitation familiale. Rapidement, il laisse ses cahiers de côté pour se consacrer à sa passion. Un bonheur qu’il cultive et retrouve au bout des chemins caillouteux de l’estive de Campsaure. Un coin entre ciel et terre, au-dessus du canton luchonnais.

400 brebis et 40 vaches de race gasconne

Il tient avec son père l’exploitation de 400 brebis et 40 vaches. Pour lui, le salon prévu ce vendredi est l’occasion de comparer son travail avec d’autres agriculteurs, mais surtout de partager son amour pour la race gasconne. La grise, celle des Pyrénées. “À la maison, on est toujours le plus fort, mais quand on regarde le travail des autres, on devient plus modeste, insiste-t-il. C’est un top 100 cette année, un concours national. Je viens pour présenter le fruit de mon travail, dont je suis très fier”.

Cette année, il s’est accordé 4 jours de vacances avec son épouse et ses 4 enfants. Le travail n’en est pas un quand on parle d’amour. Mais les crises dans le domaine agricole sont latentes. Alors, quand on lui parle des subventions, il répond du tac-au-tac : “Elles existent parce qu’elles font aussi vivre tous ceux qui sont autour de nous, les coopératives, les marchands agricoles, ceux qui font de l’engrais… Elles sont surtout là pour compenser des prix trop bas, à l’heure où nous n’arrivons pas à bien vivre de notre métier”.

Après le salon des Pyrénéennes qui durera jusqu’à dimanche, Noël continuera de chouchouter Ophélie, Oxygène, et toutes ses autres bêtes. Sur son exploitation et dans les pâturages, pour valoriser son métier et l’attrait de ses montagnes.

Auteur: Mr Michel Kevin
Production: Medias Du Sud

Cet article a été modifié le 13 septembre 2018 8 h 58 min

Partager
Publié par
Tarbes7.fr @tarbes7

Articles Récents

Municipales à Tarbes, ce qui se mijote pendant l’été

Les prochaines élections municipales auront lieu à Tarbes et dans toute la France au mois de mars 2020. A Tarbes,…

16 juillet 2019 10 h 46 min

à Tarbes “les réserves de sang sont faibles”

La canicule a fortement impacté les dons de sang L'établissement français du sang EFS appelle au don du sang en…

16 juillet 2019 8 h 51 min

Philippe Martinez à Tarbes et Lourdes pour soutenir les urgentistes en grève

Le leader de la CGT Philippe Martinez sera dans le département des Hautes Pyrénées ce vendredi pour une "journée centrée…

16 juillet 2019 8 h 41 min

Macron officiellement dans les Pyrénées Atlantiques vendredi

Emmanuel Macron avait annoncé qu'il se rendrait cette année sur les routes du Tour de France dans le massif des…

16 juillet 2019 8 h 21 min

Orages, les Hautes Pyrénées en alerte

Météo France place les départements des Hautes Pyrénées, de la Haute Garonne des Pyrénées Atlantiques et de l'Ariège en alerte…

13 juillet 2019 9 h 10 min

Deux cambrioleuses interpellées à Tarbes

Les deux femmes venaient de commettre un vol. Le 5 juillet dernier, les gendarmes du peloton motorisé de Tarbes constatent…

13 juillet 2019 7 h 40 min

Ce site utilise des Cookies